Photos TP

Photos d'engins de Travaux Publics
Nous sommes le 09 Juil 2020 21h07

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 213 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 18 Juil 2012 21h59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Avr 2011 17h03
Messages: 128
France BTP

Citation:
LGV BPL : Eiffage donne le coup d'envoi du chantier

Eiffage a annoncé qu'il inaugurerait le 27 juillet prochain son installation principale située à Etrelles (35).

Cette cérémonie sera présidée par Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, Hubert Du Mesnil, président
de Réseau Ferré de France (RFF), et Pierre Berger, directeur général d'Eiffage avec l'ensemble des financeurs
du projet. "Cette inauguration marque le démarrage des travaux", annonce-t-on chez Eiffage.

La ligne à grande vitesse Bretagne-Pays-de-la-Loire (LGV BPL) est longue de 182 km entre Le Mans et Rennes.
Son coût est estimé à 3,4 milliards d'euros. Sa mise en service est prévue, au plus tard, en 2017.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 20 Juil 2012 00h22 
Hors ligne

Inscription: 07 Avr 2012 23h59
Messages: 25
je suis passé ce soir à Etrelles, une des dernières bases travaux qu'il me manquait pour le site internet.
Et surprise, des engins qui arrivent pour l'inauguration de vendredi. Je ne vous précise pas que les engins sont neufs.

une pelle LIEBHERR 9100 : http://www.panoramio.com/photo/75645367
un dumper CAT 773G : http://www.panoramio.com/photo/75645192

Dommage que le site d'ERE ne soit pas aussi détaillé que celui de LISEA !!!
sinon reste le mien http://lgvbpl.wordpress.com/

_________________
http://lgvbpl.wordpress.com
site de suivi de construction de la LGV BPL

https://www.facebook.com/LgvBplByLgnico
partageons ouvertement les photos de construction sur Facebook


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 20 Juil 2012 00h26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Avr 2009 21h09
Messages: 1127
Localisation: erquy (22)
Je pense me rendre sur la LGV est dans le mois d'aout histoire de voir un peu tout ca... Si quelqu'un est intéressé pour se faire une petite visite de chantier sur les différents sites, à voir pour la date.
Je pars d'erquy (22) proche de st-brieuc si ca intéresse quelqu'un.

_________________
chantier du port d'erquy :
http://photostp.free.fr/phpbb/viewtopic.php?f=58&t=6699


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 24 Juil 2012 10h46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Avr 2011 17h03
Messages: 128
Boursier.com

Citation:
Eiffage : la LGV Bretagne - Pays de la Loire est sur de bons rails

Les travaux préparatoires à la ligne à grande vitesse Bretagne - Pays de la Loire (LGV BPL) ont
débuté comme prévu. L'installation principale de chantier d'Etrelles (Ille-et-Vilaine), située à
proximité de la RD 78, sera inaugurée le 27 juillet 2012, un an après la signature du contrat de
partenariat avec Réseau Ferré de France (RFF).

Cette première année a permis de réaliser les études nécessaires pour finaliser l'avant-projet
détaillé, et d'obtenir toutes les autorisations administratives dont les arrêtés "espèces protégées",
obtenus suite à l'accord du Conseil national de protection de la nature (CNPN), ainsi que l'arrêté
attestant du respect des dispositions prévues par la Loi sur l'eau.

En outre, les emprises foncières nécessaires ont été circonscrites et les besoins de compensation
environnementale dûment identifiés.

Pierre Berger (Directeur général d'Eiffage), Hubert du Mesnil (Président de RFF), Jean-Yves Le Drian
(Ministre de la Défense), Pierrick Massiot (Président de la région Bretagne) ainsi que Jacques Auxiette
(Président de la région Pays de la Loire) seront présents à cette inauguration.

En vitesse de croisière, la LGV BPL devrait voir travailler 2.500 personnes par an, dont 600 à 700
directement embauchées par Eiffage. La fin des travaux est prévue à l'automne 2016.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 04 Aoû 2012 19h12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Avr 2009 21h09
Messages: 1127
Localisation: erquy (22)
boris22 a écrit:
Je pense me rendre sur la LGV est dans le mois d'aout histoire de voir un peu tout ca... Si quelqu'un est intéressé pour se faire une petite visite de chantier sur les différents sites, à voir pour la date.
Je pars d'erquy (22) proche de st-brieuc si ca intéresse quelqu'un.


Je réitère pour ceux que ça intéresserait, nous envisageons moi et romain50300 de s'y rendre probablement le 16 août.

_________________
chantier du port d'erquy :
http://photostp.free.fr/phpbb/viewtopic.php?f=58&t=6699


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 04 Aoû 2012 19h31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Sep 2007 10h57
Messages: 924
Localisation: Cournon d'Auvergne (63)
Moi je retourne y faire une petite visite à partir de lundi matin, retour en fin 2014 (et non en fin de journée!) :jesors:

_________________
Terrassier: n.m. Sculpteur de paysages
http://photostp.free.fr/phpbb/viewtopic.php?f=108&t=11973


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 29 Aoû 2012 18h44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Avr 2011 17h03
Messages: 128
Le Moniteur du mardi 28 août.

Citation:
Premiers coups de pioche pour la ligne Bretagne-Pays de la Loire

Image

Alors qu’Eiffage débute ses terrassements, RFF lance les travaux des huit tronçons dont elle a
gardé la maîtrise d’ouvrage.

Le mois dernier Eiffage, concessionnaire de la ligne à grande vitesse Bretagne Pays-de-Loire, avait
inauguré sa base travaux. Réseau ferré de France (RFF) vient à son tour de marquer le début du
chantier par une cérémonie qui s’est tenue à Sablé sur Sarthe le 27 août. Car toute la ligne n’a pas
été concédée : l’opérateur public a gardé la maîtrise d’ouvrage de 8 jonctions, ces tronçons qui
raccordent la nouvelle ligne à celles existantes, soit 32 km de voies, des aiguillages, des ouvrages
d’art et d’importants équipements de connexion électrique. 600 millions d’euros en tout, dont 410
millions dévolus aux seuls travaux.

La Virgule de Sablé

Surtout RFF s’est réservé la réalisation de la Virgule de Sablé, un raccordement de l’axe Rennes-Paris
au réseau régional. Cela permettra dès 2016 d’utiliser la voie à grande vitesse pour des trajets locaux
en y faisant circuler des Trains express régionaux (TER) roulant à 200 km/h. C’est la première fois qu’une
ligne à grande vitesse sera utilisée pour des transports intra-régionaux réduisant spectaculairement le
temps parcours entre Laval et Nantes (1h21 au lieu de 2h14) Angers et Laval (40 min au lieu de 1h30) ou
encore Mayenne et Nantes (1h50 au lieu de 2h50). « Le bénéfice local que les habitants de Bretagne et des
Pays de la Loire tireront de cette infrastructure contribue à son acceptabilité. Elle n’est pas destinée qu’à
ses seules extrémités » commente Jacques Auxiette, président du Conseil régional des Pays de la Loire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 23 Oct 2012 18h51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2005 14h50
Messages: 3643
Localisation: Nîmes, le mans
Une liebherr R956 a fait son entrée sur le chantier d'après une photo vue sur face book :wink: Encore une superbe nouvelle machine blanche :mad:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 23 Oct 2012 20h31 
Hors ligne

Inscription: 10 Juil 2011 12h20
Messages: 194
ouais je l'ai aperçu sur le parking se midi a chantillé 72, belle bécane


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 24 Oct 2012 05h59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Juil 2006 19h22
Messages: 3681
Localisation: monde entier
la première livrée sur les 4 de prévus,elle va sur le B


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Oct 2012 11h13 
Hors ligne

Inscription: 26 Nov 2009 23h13
Messages: 1776
Localisation: BREST
Un peu de lecture, un reportage paru dans le quotidien "LE TELEGRAMME" du jour.

Chantier LGV. Un travail de titans
Le chantier de la LGV entre LeMans et Rennes atteint peu à peu sa vitesse de croisière. L'heure est au terrassement. À la manoeuvre, Bruno, Thierry, Bernard et Antoine, qui ont choisi une vie de «grands déplacés».

«La pluie, c'est notre principal ennemi». Quand il se lève, le matin, c'est vers le ciel qu'Olivier Primet porte son premier regard. Trop de pluie et c'est le chantier qui risque de prendre du retard. Et du retard, ce n'est pas possible. Olivier Primet est le directeur de l'ensemble des travaux génie civil d'un des tronçons du chantier de la future ligne à grande vitesse LeMans-Rennes. Dans le jargon, ces tronçons, on les appelle des TOARC (Terrassement, ouvrages d'art et rétablissement des communications). La future ligne à grande vitesse a été découpée en sept TOARC, de AàG. Le TOARC B, entre Étrelles et le Genest-Saint-Isle fait près de 30km. C'est l'un des plus longs. 250 personnes y travaillent.

«Avec ça on en fait du cube»

Ce mardi 23octobre, un épais brouillard enveloppe Saint-Berthevin (Mayenne) mais il ne pleut pas. Une chance. Les engins de terrassement, en un ballet bien réglé, peuvent donner toute leur mesure. Impressionnant. Ici sera aménagée une base ferroviaire de 23hectares d'où sera alimenté le chantieren matériaux divers: ballast, traverses, rails... Bruno est à la manoeuvre dans sa 9100 Liebherr, une énorme pelle hydraulique de 120 tonnes qui, en quelques coups, remplit le Dumper piloté par Nathalie, la seule femme du chantier (lire ci-dessous). «Avec ça, on en fait du cube», lance Thierry. Lui, il est chef d'équipe d'entretien et pas peu fier de veiller sur la pelle. «On n'a pas le droit à l'erreur, une machine qui tombe en panne et c'est derrière beaucoup de chauffeurs à l'arrêt. » Alors, régulièrement, il fait, comme il dit, des «prélèvements d'organes» qui sont envoyés dans un labo pour vérification.

Un métier à part

Bruno, 47 ans, et Thierry, 46 ans, sont, comme on les appelle dans le BTP, des «grands déplacés». Le premier est originaire du Gard et le second de la Somme. Ils vont, avec leur caravane, de chantier en chantier depuis des années. Embauché en 2003 par Eiffage, Thierry adore son boulot «même si, au début, ça a été dur quand les enfants étaient petits». Originaire de Metz, Bernard est, lui aussi, un «grand déplacé». Conducteur de travaux, il a derrière lui, à 59 ans, plusieurs dizaines de très grands chantiers partout dans le monde, de la Pologne à l'Amazonie en passant par la Guyane. «Je m'occupe de tout, du bon déroulement du chantier», résume-t-il. Pas question de lambiner. «On a deux ans pour faire le terrassement, il n'y a pas de temps à perdre». Six millions de mètres cubes de déblais à bouger. Sa seule vraie hantise, c'est l'eau. «Quand on travaille la terre, ça rend tout très compliqué.» Comme Bruno et Thierry, Bernard est ici sans sa famille.«Elle m'a suivi pendant des années mais maintenant, c'est terminé. C'est un métier à part, il faut le vouloir.»

Un bon dialogue

Cette vie de «grand déplacé», c'est également celle qu'a choisie Antoine, chef de chantier. Bien qu'âgé de seulement 26 ans, ce Normand en est déjà à son quatrième chantier. Sur sa carte de visite, figure la LGV Rhin-Rhône et l'autoroute A 65 entre Pau et Langon. «C'est un
choix, ça permet de découvrir la France et de rencontrer des gens qui viennent de partout.» Le boulot d'Antoine est notamment de gérer les travaux préparatoires au chantier. À lui de rencontrer les exploitants agricoles. «On explique ce que l'on vient faire. Ça se passe plutôt bien, on a un bon dialogue», assure-t-il. Le jeune homme a aussi un travail de coordination. Peut-être ce qui a de plus compliqué. «Ça va tellement vite et on est tellement nombreux, il faut sans cesse aller à la pêche aux infos. On n'a pas forcément tous les éléments.»

Délais réduits

Olivier Primet, le directeur du chantier, confirme.«Techniquement, on sait faire mais, outre la météo, la difficulté, c'est la coordination des différentes phases. «Une difficulté qui tient au mode de financement de la ligne, un partenariat public-privé (PPP). «Dans un PPP, toutes les phases se chevauchent pour réduire les délais, on a notamment moins de temps pour les contacts avec les collectivités et les riverains.» Mais, coûte que coûte, la ligne devra être terminée fin 2016. En habitué des grands chantiers, Bernard, le conducteur de travaux, n'est pas inquiet. «Si on prend du retard, on montera en puissance de chevaux. Au lieu de 100machines, on en mettra150».


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Oct 2012 11h15 
Hors ligne

Inscription: 26 Nov 2009 23h13
Messages: 1776
Localisation: BREST
Suite de l'article paru dans "LE TELEGRAMME".

Nathalie: «Il ne faut pas avoir la trouille»
Nathalie est, pour l'instant, la seule femme sur le chantier. Conductrice d'engin, elle est aux commandes d'un énorme Dumper.
Tout là-haut, dans la cabine de pilotage, on devine à peine sa silhouette. «Ben oui, c'est bien une femme qui conduit», confirme Bernard, le conducteur de travaux. Le Dumper 773 - ce qui se fait de plus gros dans le genre - approche de la pelle en marche arrière. La manoeuvre est impeccable. Très vite, l'énorme tombereau repartira, chargé de 50 tonnes de déblais.

«Je l'adore»

Au volant, Nathalie semble décontractée. Mais ce n'est qu'une impression. «Ça peut être dangereux. Ce sont des engins qui ont tendance à patiner, il ne faut pas avoir la trouille», explique cette ancienne agricultrice, originaire de la Marne, reconvertie dans les travaux publics. En tout cas, on le confirme, ça secoue. Une vigilance de tous les instants est de mise. Ce qui n'empêche pas Nathalie d'avoir pour cet engin-là une affection particulière. «Je l'adore», dit-elle. Nathalie est la seule femme sur le chantier. Voilà 15 ans qu'elle a choisi ce métier. Le hasard. «Agricultrice, je conduisais des tracteurs et, un jour, une entreprise m'a demandé si ça me plairait de devenir conducteur d'engins, j'ai dit oui». Et voilà Nathalie, qui a moins de 30 ans, part sur les routes avec sa caravane pour aller travailler sur les plus grands chantiers de France et de Navarre. «Je suis un peu spéciale», reconnaît-elle.

Avec sa jument

Une vie qui, en tout cas, convient parfaitement à Nathalie. «J'aime bien changer de coin, aucun chantier ne se ressemble, c'est à chaque fois une découverte.» Et une vie qui ne l'empêche pas de pratiquer son sport favori, l'équitation. «Je me trimbale avec ma jument, elle me suit partout.» Nathalie assure que tout se passe bien avec les hommes. «Je ne me laisse pas faire», précise-t-elle, quand même. «C'est avec les nouveaux qu'il peut y avoir des problèmes mais je les mets au pas tout de suite.» «Un sacré caractère», glisse le conducteur de travaux, visiblement impressionné par le savoir-faire et le charisme de la dame.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 28 Oct 2012 17h49 
Hors ligne

Inscription: 22 Oct 2012 18h57
Messages: 5
bonjour
je change un peu de sujet mais j'aimerai savoir si il était possible de travailler sur se chantier comme conducteur d'engins en deplacement
si quelqu'un pouvait me renseigner sa serait sympa
merci


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 10 Déc 2012 00h53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Déc 2006 18h42
Messages: 145
Localisation: Ancenis (44)
Bonsoir, j'ai remarqué un arrivage depuis quelques semaines à Ancenis(44) un stokage innabituel de Tombereau Volvo serie F neuf dans la cour de la "Sodem" (ventes réparation et location de Manitou). Je pensais que c'est l'entreprise de location de gros materiel "AB loc" située à 300m qui envisageait changer son parc. Mais hier chez le revendeur Volvo "Sodimat" il y avait 2 Tombereaux tous blanc sur le parc. Eiffage a dû passer une grosse commande pour la LGV BPL .
Pour le moment j'en compte 8 stockés et 2 déjà blanc.
Voila l'info si quelqu'un en sait plus ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 10 Déc 2012 09h23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Juil 2006 19h22
Messages: 3681
Localisation: monde entier
environ 40 tous confondu A35F A40F


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 09 Jan 2013 16h45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4603
Localisation: LA ROCHELLE
Eiffage travaux public vient de mettre en marche un échelon de terrassement constitué d’une pelle Liebherr 9100 et de tombereaux Caterpillar 773G


Avec 29,3 millions de mètres cubes à déplacer, la ligne à grande vitesse Bretagne - Pays de la Loire (BPL) qu’Eiffage construit entre Rennes et Le Mans va exiger du terrassement de masse.

Toutes les pelles de production habituelles vont être mobilisées (Caterpillar 385, Liebherr 974) épaulées par deux machines toutes neuves utilisées pour la première fois en France : des Liebherr 9100.

Fabriquée à Colmar, cette machine est conçue pour la carrière. Elle est d’ailleurs inscrite au catalogue « Mining » du constructeur, aux côtés de pelles minières géantes. Pourtant c’est bel et bien en terrassement qu’Eiffage va l’utiliser, en association avec des tombereaux rigides Caterpillar 773G pour le transport et des bouteurs D7E et D8T au déchargement.

Avec ses 110 t de poids en ordre de marche, la 9100 est équipée en standard d’un godet de 6,8 m³ pour enrochement. C’est là qu’Eiffage a exigé du sur-mesure. Pour ce chantier la pelle est équipée d’un godet dessiné pour la terre et d’un volume normalisé de 7,7 m³. C’est-à-dire qu’un bon conducteur travaillant dans un matériau de faible densité peut facilement dépasser les 9 m³ en dôme.

C’est cela qui intéresse Joël Pigeon, directeur matériel de BPL. « En 4 godets ont atteint 36 m³, soit le volume utile d’un Caterpillar 773G. L’un et l’autre forment une association parfaite ». L’échelon type comptera une Liebherr 9100 pour 5 Caterpillar 773G. Mais il sera possible de retirer un tombereau d’un échelon pour l’allouer à l’autre en fonction des distances à parcourir. La seconde 9100 ne sera livrée que l’année prochaine.

La première est déjà au travail près de Laval où elle réalise une plateforme de 26 hectares destinée à servir de base d’approvisionnement en rails, ballast et traverses. Premiers chronométrages : 4 passes en cinquante secondes pour remplir un 773 à reflux. Qui dit mieux ?

Gilles Rambaud | Source LE MONITEUR HEBDO


http://www.lemoniteur.fr/147-transport- ... s-de-loire"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 10 Jan 2013 10h46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4603
Localisation: LA ROCHELLE
Une autre source...

http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... locks.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 19 Jan 2013 18h13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007 22h21
Messages: 220
Localisation: sainte-hermine 85
petit article paru dans OUEST FRANCE ce matin . cela peut , peut-être en intéresser certains d"entre vous ?

Image

_________________
moi c'est ici


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 24 Jan 2013 22h04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4603
Localisation: LA ROCHELLE
Pour cette fin de semaine:
http://www.francebtp.com/infrastructure ... res_130124


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LGV Le Mans - Rennes
MessagePosté: 25 Jan 2013 22h42 
Hors ligne

Inscription: 09 Avr 2012 19h21
Messages: 88
Image

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 213 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com