Photos TP

Photos d'engins de Travaux Publics
Nous sommes le 21 Aoû 2017 02h52

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Fév 2016 20h03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Une barge danoise de pose d’éoliennes chavire dans la tempête
Publié le 04/02/2016 18:04




Nouvelle mission pour les sauveteurs néerlandais de Smit Salvage qui vont devoir tenter de récupérer la barge danoise de pose d’éoliennes Sea Worker, qui a chaviré par 10 mètres de fond au large de Hvide Sand, port danois situé sur la côte ouest de la péninsule du Jutland.

Cette barge autoélévatrice de 55 mètres de long et dotée de quatre jambes ascensionnelles de 73 mètres est en difficulté depuis le 26 janvier lorsque la remorque qui la reliait à un remorqueur a rompu en pleine nuit au cours d’un transit entre Fredrikshavn et Esbjerg. Les 15 marins présents à bord ont tous été évacués sans dommage par le navire de sauvetage Emile Robin de Hvide Sand.

Sans moyen de propulsion en propre, la barge allait s’échouer plus tard sur un banc de sable. Dans la tempête qui balaye depuis plusieurs jours la mer du Nord, la barge s’est finalement totalement retournée. 178 000 litres de gasoil sont encore présents à bord, mais aucune fuite n’a été constatée.

La marine danoise a positionné à Hvide Sand son navire antipollution Gunnar Seidenfaden. Le grand remorqueur releveur d’ancres Esvagt Connector est également sur zone pour surveiller la situation.

Le Sea Worker appartient à la compagnie danoise A2Sea. Cette coentreprise associant Dong Energy et Siemens est l’un des plus importants acteurs maritimes de l’éolien en mer, à la fois pour l’installation des parcs que pour leur maintenance. A2Sea arme les deux barges autoélévatrices Sea Worker et Sea Jack, les trois navires de pose Sea Power, Sea Installer et Sea Voyager, ainsi que dix navires rapides de transfert du personnel technique d’entretien. A2Sea exploite également sous affrètement coque nue le navire de pose Torben, qui travaille actuellement sur le premier champ éolien de l‘île de Taiwan.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... re-dans-la


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Fév 2016 11h23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
dans la presse de janvier 2016

http://www.fichier-pdf.fr/2016/02/29/jan-eol/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Dunkerque
MessagePosté: 04 Avr 2016 21h02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Lancement d’un 3e appel appel d’offres pour l’éolien en mer au large de Dunkerque
LE MONITEUR.FR - Publié le 04/04/16 à 16h08

La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a annoncé lundi 4 avril le lancement d’un troisième appel d’offre au large de Dunkerque, zone identifiée comme présentant des conditions favorables à l’implantation d’éoliennes en mer posées. Aucune indication de puissance n’a cependant été fournie.

© EDF - Eoliennes en mer d'EDF

Dans le cadre de la poursuite du développement de l’éolien en mer posé, la ministre de l’Environnement a annoncé le 4 avril le lancement d’un 3e appel d’offres au large de Dunkerque, une « zone identifiée comme présentant des conditions favorables à l’implantation d’éoliennes ». Ségolène Royal a mandaté le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord et le préfet des Hauts-de-France pour poursuivre les consultations, en accompagnement du lancement de l’appel d’offres.

Pour « réduire les coûts et simplifier les procédures, dans le cadre d’une ordonnance et d’un décret publiés prochainement, après examen du Conseil d’Etat », plusieurs nouveautés interviendront a annoncé le Meem :

– une nouvelle procédure, dite de « dialogue concurrentiel » adaptée aux spécificités de l’éolien en mer : elle permettra d’échanger avec les candidats afin de préciser le cahier des charges et de leur donner la possibilité d’améliorer leurs offres au cours de la procédure.

– des études de levée des risques liés au vent, à la houle, à la profondeur et à la composition des sols seront réalisées par des établissements publics avant la remise définitive des offres, afin que les industriels puissent affiner leurs propositions et prendre en compte ces risques à leur juste niveau ;

– diverses mesures de simplification visant à faciliter l’obtention des autorisations sont également prévues. En particulier, la concession d’occupation du domaine public maritime sera attribuée au lauréat en même temps que l’appel d’offres.

Interrogé par nos confrères d’Enerpresse, le président du Syndicat des énergies renouvelables, Jean-Louis Bal, n’a pas caché son étonnement, teinté de déception : « Nous avons été un peu surpris car nous espérions un 3e appel d’offres plus conséquent portant sur plusieurs zones, a-t-il souligné. À quand la suite ? ».

Pour mémoire, deux appels d’offres concernant l’éolien en mer posé ont d’ores et déjà été lancés : l’un en 2011, qui a permis l’attribution de quatre zones pour une capacité totale de près de 2000 MW, situées au large des communes de Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire ; l’autre en 2013 pour l’installation de 1000 MW répartis sur deux zones au large du Tréport et des îles d’Yeu et de Noirmoutier.

http://www.lemoniteur.fr/article/lancem ... e-31977842


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Avr 2016 21h10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Quadran se positionne sur l’éolien flottant en Méditerranée
Par MC, le 21 avril 2016
Le 4 avril 2016, Quadran a proposé la candidature d’EolMed à l’appel à projets de l’Ademe pour la réalisation de fermes pilotes éoliennes flottantes sur les zones de Gruissan et Leucate (11).

Ainsi, au travers de la structure EolMed SAS, Quadran conduit deux consortiums sur deux zones de l’appel à projets : zone de Gruissan avec le flotteur Damping Pool conçu par l’alliance d’Idéol et Bouygues TP qui construira et installera cette solution avec les éoliennes Senvion 6.2M152 et la zone de Leucate/ Barcarès avec une solution de flotteurs conçue par une collaboration entre SBM Offshore et IFP Energies Nouvelles, toujours avec les éoliennes Senvion 6.2M152.

EolMed SAS et Quadran porteront un projet industriel axé sur le développement de l’infrastructure portuaire de Port-La-Nouvelle (11) qui sera la base de construction de flotteurs et d’assemblage des éoliennes de la ferme pilote. En se donnant les moyens de réaliser ses projets à partir de Port-La-Nouvelle, Quadran se positionne de manière volontariste pour le développement d’une valeur ajoutée maximale en région.
Pour Quadran, ces projets constituent une réelle opportunité pour confirmer sa position d’acteur majeur en France et à l’international d’énergéticien indépendant et « pure player » des énergies renouvelables tourné vers l’accompagnement des territoires dans la transition énergétique et désormais vers la croissance bleue.

« Ces projets éoliens flottants sont une véritable opportunité pour notre région qui peut devenir le fer de lance d’une nouvelle activité tournée vers la mer et l’international, a réagi Jean-Marc Bouchet, président de Quadran. Le groupe Quadran mettra tous ses savoir-faire pour que la transition énergétique se traduise concrètement localement et durablement. »


En photo : Dans le cadre de l’appel à projets de l’Ademe, Quadran souhaite prendre position dans le domaine de l’éolien flottant en Méditerranée. © Pascal Terjan.
http://www.constructioncayola.com/envir ... ent_160427


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: éolienne flottante
MessagePosté: 04 Juin 2016 11h25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
La première éolienne offshore installée en France sera flottante
Publié le 01/06/2016 18:13 | Mis à jour le 02/06/2016 19:52

C’est officiel. La première éolienne à être installée aux larges des côtes françaises sera flottante. Le lancement de la construction de Floatgen, c’est son nom, a été annoncé lors d’une signature de contrats, organisée en marge du salon annuel dédié aux énergies renouvelables à Biarritz.

Elle a réuni Ideol, concepteur de la fondation flottante, Bouygues travaux publics, qui sera chargé de sa construction, et l’Ecole centrale de Nantes. Car c’est sur le site d’essais en mer de cette dernière, Sem-Rev, au large du Croisic, que l’éolienne sera installée.

La construction est prévue dès septembre au port de Saint-Nazaire et devrait mobiliser 80 emplois. Une fois la coque en béton achevée, l’éolienne sera installée à quai, sur sa fondation carrée de 36 par 36 mètres pour 10 mètres de haut. L’ensemble sera alors remorqué, au printemps, vers le site d’installation Sem-Rev où l’éolienne sera raccordée au système d’ancrage (2X3 ancrages), réalisé par la société lorientaise Le Béon et au câble d’export de l’électricité. L’entreprise belge Bexco sera chargée de la fabrication du cordage, en nylon pour des coûts moins importants.

Opérationnelle en 2017

Portée par un consortium de sept industriels et organismes de recherche, l’éolienne de 2 MW devrait être opérationnelle en 2017. C’est le premier démonstrateur grandeur nature de la fondation flottante, en forme d’anneau carré, développée et brevetée par Ideol. « Floatgen est une étape essentielle pour la société puisqu’elle va aboutir à la mise à l’eau d’une première unité de notre technologie, mais c’est aussi un moment important pour la France et l’Europe, qui, sur ce marché émergent, ont l’opportunité de devenir leader mondial », a déclaré Paul de la Guérivière, PDG d’Ideol.

La société, fondée en 2010 et basée à La Ciotat, souhaite ainsi démontrer le potentiel de l’éolien flottant à l'échelle commerciale, pour construire de l’électricité renouvelable loin des côtes donc sans impact visuel et au meilleur coût grâce à la qualité du gisement de vent au large.

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... rance-sera


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Juil 2016 09h23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
bgmt a écrit:
La première éolienne offshore installée en France sera flottante
Publié le 01/06/2016 18:13 | Mis à jour le 02/06/2016 19:52

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... rance-sera


Floatgen : première éolienne en mer en France
Par la rédaction, le 6 juillet 2016

Floatgen, la première éolienne en mer en France, a été officiellement lancée le 1er juin dernier dans le port de Saint-Nazaire. Equipée d’une fondation flottante conçue par le spécialiste français Ideol et construite par Bouygues Travaux Publics, elle sera installée au large du Croisic, sur le site d’essais SEM-REV de l’Ecole Centrale de Nantes.

Le projet Floatgen, porté par un groupement de 7 industriels et organismes de recherche européens, fait office de première à tous les niveaux. Première éolienne en mer qui entrera en service en France mi-2017, elle est également le premier démonstrateur grandeur nature de la fondation flottante développée et brevetée par Ideol. Sa mission ? Prouver le bon fonctionnement de cette technologie qui bénéficie d’un potentiel énorme. Pour mémoire, l’éolien en mer permet de produire l’électricité d’origine renouvelable loin des côtes, et donc de réduire l’impact paysager au meilleur coût grâce à la qualité du vent au large.

Le projet a également pour but de mettre en avant le potentiel industriel de cette nouvelle filière (qui pourrait jouer pleinement son rôle dans les objectifs de la loi de transition énergétique). Par exemple, le choix du béton pour la construction de la coque offre l’avantage de produire localement et donc de générer de l’emploi. Les sites industriels des principaux fournisseurs en bénéficieront également, comme en témoigne le contrat de fourniture du système d’ancrage signé avec la société Le Béon.

Bouygues Travaux Publics, choisi pour son expertise dans la fabrication de caissons en béton, se chargera de la construction de la coque flottante maintenue en place par 6 lignes d’ancrage reliées au fond marin. L’éolienne sera ensuite installée à quai sur sa fondation. L’ensemble sera remorqué vers le site d’installation au large du Croisic, SEM-REV, premier site d’essais en mer au monde multi-technologies connecté au réseau électrique. Son raccordement au système d’ancrage et au câble d’export de l’électricité est prévu à l’été 2017.

Crédit photo : Ideol
http://www.constructioncayola.com/envir ... ent_160713


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Oct 2016 15h53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Valls lance l'éolien flottant en Bretagne
Par la rédaction, le 3 octobre 2016

Le premier ministre Manuel Valls a officiellement lancé le 1er octobre dernier le projet de ferme pilote d’éoliennes flottantes au large de l’île de Groix en Bretagne.
 
La ferme pilote sera constituée de 4 éoliennes, ancrées à 15 km de la côte la plus proche, et sera connectée au réseau électrique par un câble sous-marin. Avec une puissance de 6 MW par éolienne, sa capacité de production couvrira les besoins en électricité de quelque 40 000 foyers.
 
Le projet a été confié à CGN Europe Energy et à ses partenaires DCNS, Vinci Construction France, GE Renewable Energy et Valemo.

http://www.constructioncayola.com/envir ... ent_161005


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Oct 2016 14h41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Vidéo. Le parc éolien offshore d’Yeu et Noirmoutier de A à Z
Publié le 07/10/2016 17:03

Comment met-on en place, et comment fonctionne un parc éolien en mer ? La société dédiée au projet de parc éolien offhore des îles d’Yeu et Noirmoutier publie une vidéo pédagogique pour tout savoir de la future construction.

Le consortium formé par Engie, EDPR et Neoen marine prévoit l’implantation de 62 turbines Adwen pour une puissance nominale de 496 MW à 11,7 km de l’île d’Yeu et 17,3 km de Noirmoutier.

Le projet retenu lors du deuxième appel d’offres pour l’éolien posé français en mai 2014, controversé par les pêcheurs, a évolué passant de huit lignes d’éoliennes à cinq, éloignées chacune de 1 644 mètres.

Une enquête publique doit être menée durant l’été 2017 par Les Éoliennes en mer de Vendée, la société qui s’est engagée dans la poursuite du projet pour une construction visée à partir de 2019.

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... utier-de-z


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Nov 2016 11h06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Eolien flottant : 2 nouveaux lauréats en Méditerranée
Par la rédaction, le 4 novembre 2016

Les derniers appels à projets ont vu désigner deux nouveaux lauréats pour des fermes pilotes pour l’éolien flottant.
 
EDF EN sera en charge du projet PGL, doté de turbines Siemens et des flotteurs SBM/IFPEN, sur la zone de Faraman en Méditerranée. Il se compose de 3 éoliennes de 8 MW. Le projet EFGL porté par Engie/EDPR/CDC, avec des turbines GE et des flotteurs Eiffage/PPI, sur la zone de Leucate en Méditerranée, se compose de 4 éoliennes de 6 MW.
 
Ils rejoignent les deux premiers lauréats de l’appel à projets lancé en août 2015 dans le cadre du programme des investissements d’avenir désignés le 22 juillet 2016 (projet Eolfi/CGN à Groix en Bretagne et projet Quadran à Gruissan en Occitanie). 

http://www.constructioncayola.com/envir ... ent_161109


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2016 23h20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Eolien en mer: les parcs français d’EDF n’entreront en service au plus tôt en 2021
AFP - Publié le 22/11/16 à 15h17

Les recours à l’encontre des projets de parc éoliens en mer face aux côtes normandes et la façade Atlantique repoussent leur mise en service d’un an au minimum.

EDF mettra en service, au plus tôt en 2021, les trois parcs éoliens qu’il développe au large des côtes françaises, du fait de recours déposés par des opposants à l’énergie éolienne et des écologistes, a prévenu mardi 22 novembre EDF EN, sa filiale dédiée aux énergies renouvelables.

Les recours déposés contre ces projets « font perdre encore une année supplémentaire (…) les premières éoliennes pourront être en mer en 2020, et les parcs mis en service en 2021/2022 », a déclaré Béatrice Buffon, directrice générale adjointe d’EDF EN en charge des activités maritimes. « Il n’y aura rien avant 2020 », date initialement prévue pour la mise en service de ces trois parcs d’une capacité totale de plus de 1 400 MW, a-t-elle ajouté.

Les trois projets concernés sont celui d’une puissance de 498 MW au large de Fécamp (Seine-Maritime), un second de 480 MW au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et un troisième de 450 MW dans la Manche au niveau de Courseulles-sur-Mer (Calvados). Ils ont été attribués en 2012 à EDF lors d’un appel d’offres national.

Ecologistes et anti-éoliens



Ces parcs ont obtenu cette année le feu vert des préfectures concernées pour pouvoir lancer les chantiers, mais ces arrêtés préfectoraux ont été attaqués par des associations anti-éolien et écologistes, qui critiquent notamment l’impact visuel des éoliennes, leur impact sur le milieu marin et la sécurité des navires.

La cour administrative d’appel de Nantes, seule compétente sur les recours concernant l’éolien en mer, a un an pour se prononcer. En conséquence, EDF « s’attend à avoir un jugement avant l’été 2017 ce qui nous permettrait une première décision d’investissement fin 2017 », a précisé Mme Buffon.

Ces délais n’entament pas l’ambition d’EDF EN dans les énergies marines électriques (éolien en mer posé, éolien flottant et hydrolien). Elles « font partie totalement de notre stratégie de développement dans le futur et si nous avons l’intention d’ajouter au portefeuille d’EDF 5 à 6 gigawatts (d’énergie renouvelables) dans les 10-15 ans qui viennent, il est évident que les énergies marines en feront jusqu’à 50% », a assuré Antoine Cahuzac, directeur général d’EDF EN.

Dans l’éolien flottant, un projet d’EDF EN au large de Fos-sur-mer (Bouches du Rhône) a été lauréat d’un appel à projets début novembre. Il prévoit l’installation de trois éoliennes de 8 mégawatts, fournies par Siemens, et équipées de flotteurs développés par SBM Offshore et l’Institut IFP EN.

Dans l’hydrolien, EDF a annoncé la semaine dernière que la mise en service des deux hydroliennes de son parc pilote de Paimpol-Bréhat (Côtes d’Armor) serait retardée du fait d’un défaut détecté sur les turbines développées par son partenaire DCNS. Deux autres exemplaires de cette turbine ont commencé à être testés au Canada.

http://www.lemoniteur.fr/article/eolien ... 1-33696145


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: DCNS Énergies
MessagePosté: 07 Jan 2017 13h03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
DCNS officialise la création de sa filiale dédiée aux EMR
Publié le 06/01/2017 18:02 | Mis à jour le 06/01/2017 19:53

Le groupe leader mondial du naval de défense DCNS a officialisé vendredi 6 janvier la création de la filiale DCNS Énergies, annoncée le 13 décembre. DCNS en détiendra 55 %, Bpifrance 36 % via son fonds SPI dédié aux investissements dans l'industrie, et Technip et BNP Paribas Capital en seront des actionnaires minoritaires.

Au total 100 millions d'euros abonderont en fonds propres la filiale de DCNS qui aura par ailleurs recours à l'endettement.

Le groupe ambitionne avec ce booster du développement des énergies marines renouvelables de se positionner comme fer de lance de la filière en réalisant 15 % à 20 % de son chiffre d'affaires dans les EMR d'ici 2024.

Cette filiale représente également un potentiel de création d’emplois important, concentré autour des bassins d’emploi de Brest, Nantes et Cherbourg, ce dernier site ayant déjà engagé la construction d’une usine d’assemblage dédiée aux hydroliennes.

Déjà très présent dans l'hydrolien avec sa filiale Openhydro, acquise en 2013, et dans l'éolien flottant avec General Electric, « DCNS compte s'appuyer sur trois technologies : l'énergie hydrolienne, l'énergie thermique en mer et l'éolien en mer via les flotteurs semi-submersibles », a détaillé Thierry Kalanquin, nouveau PDG de la filiale, précisant vouloir les faire arriver à maturité pour passer demain à l'échelle industrielle.

« La constitution de DCNS Énergies s’inscrit dans le cadre de notre plan d’actions stratégiques qui a notamment pour ambition, en valorisant nos expertises techniques, de générer de la croissance dans les bassins d’emplois français de DCNS », a ajouté Hervé Guillou, président directeur général de DCNS.

Mélanie CHARTIER
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ee-aux-emr


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Floatgen
MessagePosté: 18 Jan 2017 11h11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Floatgen, la première éolienne en mer, prend forme
Par la rédaction, le 12 janvier 2017

Sur le port de Saint-Nazaire, le chantier bat son plein pour construire la première éolienne flottante en mer de France, baptisée Floatgen.
C’est une première en France. Ideol, Centrale Nantes et Bouygues Travaux Publics s’emploient à donner forme à Floatgen, la première éolienne flottante en mer en France. Cette éolienne de 2 MW sera la première du genre lorsqu’elle sera installée au large du Croisic sur le site d’expérimentation en mer SEM-REV avant la fin 2017.

http://www.constructioncayola.com/envir ... ent_170118


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Boskalis
MessagePosté: 21 Jan 2017 17h10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Image


Vidéo. Un semi-submersible reconverti en poseur de fondations d’éoliennes

Publié le 17/01/2017 15:19 | Mis à jour le 18/01/2017 15:01





Spécialiste des travaux maritimes et charges lourdes hors gabarit, le néerlandais Boskalis confirme son développement dans l’éolien offshore avec la conversion programmée en 2017 d’un de ses navires semi-submersibles en navire pose de fondations.

Sous positionnement dynamique de niveau 2 avec une capacité d’hébergement de 150 personnes, le navire sera surtout doté d’une grue pivotante capable de lever 3 000 tonnes de charge. C’est deux à trois plus que la capacité des plus gros navires de pose actuels, qui culminent à 1 500 tonnes dans le cas du jack-up Innovation géré par son homologue belge Deme.

L’objectif de Boskalis avec ce nouveau navire est d’augmenter la cadence de pose des fondations et du même coup d’abaisser les coûts de l’éolien posé. Seule une petite vingtaine de navires spécialisés occupe aujourd’hui ce marché centré sur l’Europe du nord. Aucune livraison neuve n’est intervenue depuis 2015.

Alors que les chantiers d’installation continuent de se multiplier en Europe, en dehors de la France toujours en retard sur ses voisins, le navire de Boskalis attendu pour 2018 ne devrait pas avoir de mal à trouver des clients.

Frédérick AUVRAY

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -poseur-de


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Fév 2017 19h37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Coup d’envoi pour le projet éolien flottant au large de Gruissan
Publié le 13/02/2017 17:02 | Mis à jour le 14/02/2017 11:01

Le projet Eolmed, porté par Quadran, au large de Gruissan a démarré. En vue de l’installation de cette ferme pilote d’éoliennes flottantes, le cabinet Créocéan a installé sur le site une bouée océanographique et météorologique.

Fournie par l’entreprise canadienne Axys technologies, cette bouée est destinée à mesurer la vitesse et la direction du vent, la température de l’air, la pression atmosphérique et la direction de la houle. Son système d’aide à la navigation lui permet d’être localisée, de diffuser des informations météorologiques aux navires en approche ainsi que des alertes en cas de risques de collisions.

L’installation de cette bouée « marque une étape importante du développement de ce projet. Elle permettra de renforcer les connaissances environnementales et d’alimenter les premières études d’ingénierie et de financement », indique Axys technologies.

Retenu dans le cadre de l’appel à projets de l’Ademe, Eolmed porte sur l’installation de quatre éoliennes flottantes de 6,2 MW de puissance unitaire. Fournies par Senvion, ces turbines seront installées sur les fondations flottantes conçues par Ideol. L’exploitation de la ferme doit débuter en 2021.

Loïc FABRÈGUES
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... u-large-de


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Fév 2017 12h59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
RTE choisit l’Italien Prysmian pour câbler les premiers parcs offshore français

Publié le 21/02/2017 19:10 | Mis à jour le 22/02/2017 17:27

Réseau de transport d’électricité (RTE) a choisi le groupe italien Prysmian pour la fourniture des câbles électriques des parcs éoliens offshore de Fécamp, Courseulles-sur-Mer et Saint-Nazaire. Un contrat qui s’élève à près de 350 millions d’euros.

Pour ces trois chantiers, qui doivent être les premiers parcs éoliens offshore à entrer en service en France, Prysmian sera chargé de concevoir, fournir, installer, tester et mettre en service deux câbles d'interconnexion haute tension pour chacun des champs et cela pour le réseau sous-marin et le réseau terrestre.

La fabrication des câbles sous-marins sera réalisée dans les usines du groupe italien à Arco Felice, en Italie et à Pikkala, en Finlande. Les câbles destinés à la partie terrestre seront, eux, fabriqués à Gron, en France. « Leur livraison devrait intervenir entre 2018 et 2020 en fonction du calendrier de chaque parc éolien dont la mise en service est prévue entre 2019 et 2022 », indique Prysmian qui prévoit d’utiliser le Cable Enterprise, son navire câblier afin de réaliser le câblage sous-marin.

D’une puissance de 498 MW pour Fécamp, de 450 MW pour Courseulles-sur-Mer et de 480 MW pour Saint-Nazaire, les trois parcs sont développés par le consortium Éolien maritime France dans lequel sont associés EDF Énergies nouvelles et le Canadien Enbridge. Les trois parcs font, à ce jour, l’objet de recours.

Loïc FABRÈGUES
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ourseulles


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Fév 2017 13h01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Éolien : LM Wind Power lance la construction de son usine à Cherbourg

Publié le 23/02/2017 15:59 | Mis à jour le 24/02/2017 11:43

Le fabricant danois de pales d'éoliennes LM Wind Power, un des leaders mondiaux du secteur, a annoncé le 23 février le début de la construction à Cherbourg de sa quinzième usine. Le chantier, qui représente un investissement d'environ 50 millions d'euros, débutera en mars pour un démarrage de la production à l'été 2018. Cette usine devrait employer à terme 550 personnes.

Cette décision était très attendue. LM Wind Power était le partenaire de General Electric (Alstom à l'époque) et d'EDF EN dans les premiers appels d'offres français sur l'éolien en mer, avec trois champs à équiper. La plupart des investissements sont pour le moment bloqués par les recours administratifs. « Notre décision a été facilitée par la signature d'un contrat d'approvidsionnement avec GE pour les pales alimentant son éolienne Haliade », note dans un communiqué l'industriel danois.

Mais le projet industriel de LM, dont l'achat par GE a été annoncé en octobre, va plus loin. L'usine cherbourgeoise pourra en effet produire des pales de 88,40 mètres, adaptées à des turbines de 8 MW.

« L'usine a été conçue pour servir tous les clients du marché mondial. Nous nous attendons à ce qu'elle grandisse et atteigne une capacité comprise entre 1,2 et 2 gigawatts », ajoute LM.

Jean LAVALLEY
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -son-usine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: démantèlement
MessagePosté: 19 Mar 2017 17h41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Début du démantèlement du premier parc éolien offshore au monde

Publié le 17/03/2017 11:54

Après 26 ans d’exploitation, l’énergéticien danois Dong a commencé le démantèlement du parc éolien Vindeby, le premier parc éolien offshore dans le monde, achevé en 1991. L'annonce de l'opération avait été faite en février 2016.

Proche de Lolland, dans le sud-est du Danemark, le parc éolien Vindeby a ouvert la voie au pays dans le domaine des énergies marines renouvelables. Le Danemark est devenu aujourd'hui l'un des leaders mondiaux de la filière marine offshore.

Avec 11 turbines Bonus 450 KW, leparc Vindeby aura produit 243 GWh de puissance. L’équivalent de ce que produisent sept des plus grandes éoliennes offshore en un an, de quoi alimenter 2 200 foyers a estimé Dong. Pour comparaison, son projet Hornsea Project One, une fois achevé, devrait fournir assez d'électricité pour un million de foyers.

Les pales, la nacelle et la tour seront démontées individuellement par une grue mobile à bord d'un vaisseau élévateur, a expliqué Dong. Tous les composants et fondations de l'éolienne seront envoyés vers le port de Nyborg, où ils seront recyclés comme pièces de rechange pour d'autres éoliennes. Certaines lames feront partie d'un projet de recherche tandis que d'autres seront réutilisées dans un concept novateur de barrière acoustique. Une éolienne également exposée au musée danois de l'énergie.

Les fondations en béton gravimétrique seront décomposées sur place par des cisailles hydrauliques de démolition, puis collectées.

Le parc éolien offshore de Vindeby a joué un rôle décisif dans l'extension de la technologie de la filière et la réduction des coûts. Son exploitation a incité de nombreux pays à s’orienter vers les technologies vertes, abandonnant les énergies fossiles.

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ffshore-au


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Avr 2017 17h20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
http://reportage.lemarin.fr/ReportageThorntonbank/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Avr 2017 19h50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Eolien offshore: Royal débloque le dossier du parc de l’Île d’Oléron
Jean-Sébastien Thomas - LE MONITEUR.FR - Publié le 07/04/17 à 15h51

Image

A deux reprises, Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, a confirmé la réalisation du parc offshore au large de l’île d’Oléron (Charente-Maritime): le 23 novembre dernier tout d’abord en l’inscrivant dans un nouvel appel d’offres et le 22 mars au Salon Seanergy du Havre.

S’il n’avait pas été retenu lors du dernier appel d’offres relatif aux «installations éoliennes de production d’électricité en mer», ce projet n’est donc pas enterré. Ségolène Royal a mandaté, en fin d’année 2016, le Préfet maritime de l’Atlantique, celui de la région Nouvelle-Aquitaine et le Préfet de Charente-Maritime pour «poursuivre les consultations locales et définir, en concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire et le public, un périmètre précis pour le développement d’un parc éolien en mer posé et son raccordement au réseau public de transport d’électricité».

Un chantier à 2 milliards

Depuis maintenant quatre ans, l’énergéticien WPD Offshore travaille sur ce dossier qui fait aujourd’hui pratiquement l’unanimité de la part des élus impliqués. Le projet dans son ensemble table sur l’immersion de 60 à 80 éoliennes. Elles seront situées à une quinzaine de kilomètres au large du port de la Cotinière, au sud-ouest de l’île, sur un périmètre d’une centaine de kilomètres carrés. Les machines culmineront à 100 mètres au-dessus du niveau de la mer et reposeront à 30 mètres de profondeur. «Nous devrons conduire des études de sol pour savoir le type d’amarrage que nous utiliserons. Les mâts seront soit ancrés via des pieux enfoncés à 10 voire 15 mètres de profondeur, soit posés dans des socles en béton précontraint», suggère Vincent Balès, directeur général de WPD France. À terme, le parc délivrera une puissance de 500 MW, soit la consommation en électricité de 650 000 personnes, l’équivalent de la consommation domestique de la Charente-Maritime.

Outre son investissement colossal, 2 milliards d’euros, ce dossier est également présenté comme un levier économique considérable pour le territoire. Ainsi, Pascal Massicot, président de la communauté de communes d’Oléron précise que le parc «générera près de 2000 emplois directs pour la construction et plus de 100 emplois locaux en exploitation».

Alors que des réunions publiques ont été organisées sur le territoire en début d’année, il faudra attendre mars 2018 pour connaître les résultats de l’appel d’offres. Quant au démarrage des études d’impact et de faisabilité, il est imminent. Le parc pourrait entrer en service à l’horizon 2023.

http://www.lemoniteur.fr/article/eolien ... n-34377179


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: 210 m
MessagePosté: 09 Avr 2017 21h34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4034
Localisation: LA ROCHELLE
Image

Le prototype d’éolienne de 8 MW d’Adwen prend de la hauteur
Publié le 31/03/2017 17:08 | Mis à jour le 01/04/2017 06:57

Le constructeur Adwen est entré dans la dernière phase de l’installation de son prototype d’éolienne de 8 MW sur le site de Bremerhaven, en Allemagne. L’objectif d’être opérationnel au printemps paraît toujours réalisable pour la filiale de l’espagnol Gamesa.

La construction de ce qui sera la plus grande éolienne au monde avec ses 210 mètres en haut de pale se poursuit. Trois des morceaux du mât, comprenant la section d’alimentation, ont été érigés, et une quatrième section doit être installée dans les prochains jours. Le cinquième et dernier élément de la tour, d’environ 88 mètres, sera, lui, ajouté en même temps que la nacelle.

Cette nacelle a passé « avec succès », précise Adwen, les tests de pré-mise en service sur le banc d’essai du laboratoire allemand Iwes Fraunhofer. Désormais équipée du moyeu principal sur lequel viendront se fixer les trois pales de 88 mètres, la nacelle doit faire l’objet de nouveaux tests.

L’éolienne d’Adwen doit équiper les champs français du Tréport, de Saint-Brieuc et de Yeu-Noirmoutier. L’entreprise a déposé des demandes de permis de construire d’usines au Havre pour sa fabrication.

Loïc FABRÈGUES

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... la-hauteur


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com