Photos TP

Photos d'engins de Travaux Publics
Nous sommes le 28 Juin 2017 12h30

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Sep 2016 21h33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Le Lyon-Turin défendu bec et ongles
Par la rédaction, le 6 septembre 2016

Dans son référé du 29 août, la Cour des comptes pointe du doigt le poids financier des projets de canal Seine- Nord et de tunnel ferroviaire Lyon-Turin. Une initiative qui ne passe pas auprès de la Fédération Nationale des Associations d’usagers des transports (FNAUT).

"La FNAUT refuse l’attitude malthusienne de la Cour des comptes : il est possible et nécessaire, en effet, de financer les infrastructures de transport porteuses d’avenir par le produit d’une véritable fiscalité́ écologique, consistant à appliquer le principe pollueur-payeur aux transports routiers et aériens", assène la Fédération dans un communiqué.

La Cour des comptes dénonce le cout excessif du canal Seine-Nord et du tunnel ferroviaire Lyon Turin. "Or mettre ces deux projets « dans le même sac », même en supposant qu’une politique de report modal soit mise en œuvre, est une grave erreur", poursuit la FNAUT. "Le tunnel concerne un vaste territoire européen et des flux de fret (nord-sud et est-ouest), très importants, ainsi qu’un trafic voyageurs interrégional et international assuré essentiellement par l’avion et la route. Le canal n’est au contraire qu’une infrastructure sans prolongement vers le sud".

Et d’argumenter : "Le tunnel ferroviaire pourrait capter la moitié du fret routier transalpin (2 600 000 poids lourds par an) ainsi qu’une part notable du trafic aérien entre la France et l’Italie du nord (3 millions de voyageurs/an). D’âpres le rapport Massoni-Lidsky (2013), 60% du trafic du canal proviendraient de la route (soit seulement 3% du fret routier existant), et 40% du rail (soit 15% du fret ferroviaire existant) – un report sans intérêt puisque le rail est tout aussi écologique que la voie d’eau. Le Lyon-Turin offrirait enfin au port de Marseille un débouché́ vers l’Italie du Nord. Le canal concurrencerait au contraire les ports normands en renforçant l’attractivité́ d’Anvers et de Rotterdam".

En conclusion, la FNAUT estime que les crédits routiers doivent être réduits, le canal Seine-Nord abandonné car son utilité n’a pas été démontrée, et les moyens financiers concentrés sur le projet Lyon-Turin.

Crédit photo : BTP Magazine
http://www.constructioncayola.com/infra ... res_160908


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 18 Sep 2016 19h17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Ligne Lyon-Turin : des normes anti-mafia pour les contrats de travaux italiens
AFP - Publié le 16/09/16 à 10h33

Les contrats nécessaires à la réalisation de la liaison ferroviaire Lyon-Turin seront soumis à des contrôles anti-mafia, a indiqué le gouvernement italien en approuvant le projet de loi sur cette liaison controversée.

Le conseil des ministres italien a approuvé jeudi 16 septembre le projet de loi visant à mettre en oeuvre l’accord conclu entre la France et l’Italie en février 2015 visant à percer un tunnel transfrontalier long de 57,5 km, selon un communiqué. Le gouvernement a également indiqué avoir approuvé le règlement des futurs contrats qui verra les normes anti-mafia, en vigueur en Italie pour tous les contrats publics, s’appliquer aux travaux de cette liaison ferroviaire.

Ces normes très strictes visent à empêcher toute main-mise de la criminalité organisée de type mafieux sur les appels d’offres et s’appliqueront aux contrats conclus par la société italo-française Telt, Tunnel Euralpin Lyon-Turin, maître d’oeuvre des travaux. Elles s’appliqueront aussi à tous les appels d’offres secondaires conclus par des sociétés sous contrat avec la Telt.

Son coût total, estimé à quelque 8,4 milliards d’euros, sera partagé par l’Union européenne, à hauteur de 40%, et par les deux pays. La clé de répartition de ces 60% restants s’établira à 42,1% pour la France et 57,9% pour l’Italie.

L’accord initial sur la construction de cette ligne ferroviaire à grande vitesse, combinant fret et trafic de voyageurs, remonte à 2001. Les travaux doivent débuter l’an prochain et la LGV entrer en service à l’horizon 2030.

Le projet se heurte cependant à l’hostilité des écologistes français et surtout italiens, qui le considèrent comme trop onéreux et nuisible à l’environnement.

http://www.lemoniteur.fr/article/ligne- ... s-33258895


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Nov 2016 22h16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Le Sénat italien approuve le lancement des travaux du Lyon-Turin
Par la rédaction, le 17 novembre 2016

http://www.constructioncayola.com/rail/ ... nturin.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Déc 2016 11h01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Lyon-Turin : Federica a déjà creusé 238 m !
Par J.T., le 30 novembre 2016

Lancé au mois de septembre 2016, le tunnelier Federica a d’ores et déjà creusé les 238 premiers mètres et posé les 154 premiers anneaux en béton du tronçon de 9 km réalisé dans l’axe et au diamètre du futur tube sud du projet Lyon-Turin.
 Federica prend progressivement son rythme de croisière. Sa moyenne d’excavation se situe aujourd’hui autour de 8 à 10 m par jour et atteindra peu à peu les 15 m. À ce jour, le tunnelier - monté en août 2016 et mis en service au mois de septembre - est déjà parvenu à creuser 238 m, dans un contexte géologique particulièrement difficile, rappelons-le, le sol étant constitué de schistes gréseux. 154 anneaux en béton ont également été posés jusqu’à maintenant.

http://www.constructioncayola.com/infra ... res_161201


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Déc 2016 18h25 
Hors ligne

Inscription: 05 Jan 2014 14h43
Messages: 2908
bgmt a écrit:
Lyon-Turin : Federica a déjà creusé 238 m !
Par J.T., le 30 novembre 2016

Lancé au mois de septembre 2016, le tunnelier Federica a d’ores et déjà creusé les 238 premiers mètres et posé les 154 premiers anneaux en béton du tronçon de 9 km réalisé dans l’axe et au diamètre du futur tube sud du projet Lyon-Turin.
 Federica prend progressivement son rythme de croisière. Sa moyenne d’excavation se situe aujourd’hui autour de 8 à 10 m par jour et atteindra peu à peu les 15 m. À ce jour, le tunnelier - monté en août 2016 et mis en service au mois de septembre - est déjà parvenu à creuser 238 m, dans un contexte géologique particulièrement difficile, rappelons-le, le sol étant constitué de schistes gréseux. 154 anneaux en béton ont également été posés jusqu’à maintenant.

http://www.constructioncayola.com/infra ... res_161201


de quel côté? Quel puits d'attaque?

_________________
Il vaut mieux être détesté pour ce que tu es, plutôt qu'être aimé pour ce que tu n'es pas.....
Kurt Cobain
On ne peut pas avoir et vouloir quelque chose de vivant en restant simple spectateur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Déc 2016 18h53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Aoû 2011 17h40
Messages: 4266
Localisation: pas loin du PK 148 A63 ASF
plus de details et cartographie de ce secteur

http://www.chantiersdefrance.fr/marches ... yon-turin/

article de presse mieux documenté :mad:

_________________
Je suis Français et tolérant
Ne poussez pas papy dans les orties, vieux c.. il sait qu'il est, vieux, c.. il restera
Qui suis je ? viewtopic.php?f=108&t=11926
Ambianceur terNom de code :EAGLE IV


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Déc 2016 19h09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2013 14h30
Messages: 894
Pascal a écrit:

de quel côté? Quel puits d'attaque?


T'a d'ces questions toi alors ! :mad: :gne:

_________________
"Les gens peuvent sortir pour aller voir R.E.M. s’ils veulent des paroles profondes. Mais après la soirée, ils veulent rentrer et baiser. Et c’est là qu’AC/DC rentre en jeu." (Malcolm Young)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Jan 2017 23h42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Lyon-Turin : le Parlement valide l’accord franco-italien
AFP - Publié le 26/01/17 à 13h48

C’était la dernière étape législative. Après l’Assemblée nationale, le Sénat a voté, ce 26 janvier, le projet de loi autorisant les travaux du tunnel Lyon-Turin.

Le Parlement a donné jeudi 26 janvier, par un vote du Sénat, son feu vert définitif à la ratification de l’accord entre la France et l’Italie pour lancer les travaux définitifs de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin, au grand dam des opposants à ce chantier. Censé lever les derniers obstacles à un colossal chantier de douze ans, l’accord avait été signé en février 2015, puis complété en mars 2016 par Matteo Renzi et François Hollande.

Avec l’adoption de l’accord, les appels d’offres pour les marchés de travaux pourront être lancés cette année, pour un démarrage des chantiers en 2018. Un tunnel international de 57 km constituera l’ouvrage majeur de la ligne, entre Saint-Jean-de-Maurienne (en France) et Suse (en Italie).

Soutenu par les deux pays, par la ville de Lyon et, jusqu’à récemment par Turin, ce projet est contesté depuis des années par des écologistes, tant côté italien que français.

La chambre des députés italienne avait approuvé le même document en décembre, après le Sénat italien en novembre. L’Assemblée nationale l’avait adopté le 22 décembre.

Le rapporteur du Sénat Yves Pozzo di Borgo (UDI-UC) a souligné que le report modal de la route vers le rail permis par cette nouvelle ligne ferroviaire profitera à l’environnement et améliorera la sécurité routière. En revanche les sénateurs écologistes qui ont voté contre, ont dénoncé « l’aberration économique et financière » que représente pour eux la construction de cette ligne. Pour Leila Aïchi, « si le désengorgement des axes routiers était bien l’objectif environnemental de ce projet en 1991, les prévisions qui ont présidé à son lancement se sont révélées être très largement surévaluées ». Elle a ainsi pointé l’explosion des coûts de ce projet, « évalué à 26,1 milliards d’euros en 2012 par la Direction du Trésor contre les 2,1 milliards d’euros initialement prévus ».

Le coût total de cette ligne, dont la mise en service est prévue vers 2030, sera partagé par l’Union européenne et les deux pays.

Pour sa part, le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes Harlem Désir a souligné que le budget du seul tunnel est arrêté à 8,3 milliards d’euros. « L’Europe y contribuera à hauteur de 40%, soit le maximum autorisé, débloquant 813 millions d’euros sur la période 2014-2019, l’Italie à hauteur de 35%, la France 25% », a-t-il précisé. « Au total notre contribution s’élèvera à 2,21 milliards d’euros, en valeur 2012 ».
http://www.lemoniteur.fr/article/lyon-t ... n-34135376


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 31 Jan 2017 22h45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
106 M€ supplémentaires pour le Lyon-Turin
LE MONITEUR.FR - Publié le 31/01/17 à 17h11

L’Agence de financement des infrastructures de France (Afitf) a adopté un avenant à la convention du 11 juillet 2005 relative à la réalisation et au financement des études et travaux préliminaires à la construction des ouvrages de la partie commune franco-italienne de la nouvelle liaison ferroviaire.

RFF / Jean-Luc VIART - Vue intérieure du chantier de la descenderie de Saint Martin la Porte - Percement du tunnel à pleine section.

Une semaine après le feu vert définitif donné par le Parlement à la ratification de l’accord entre la France et l’Italie pour lancer les travaux de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin, le conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de France (Afitf), réuni pour une séance exceptionnelle à l’Assemblée nationale, a délibéré sur un avenant à la convention du 11 juillet 2005 relative à la réalisation et au financement des études et travaux préliminaires à la construction des ouvrages de la partie commune franco-italienne de la ligne.

Cet avenant qui engage 106 M€ supplémentaires sur ce projet permet de couvrir le programme des activités de la société Tunnel Euralpin Lyon- Turin (TELT) jusqu’à la fin de l’année 2017, portant à 683 M€ la participation de la France à ce jour.

Le budget du seul tunnel est arrêté à 8,3 milliards d’euros. « L’Europe y contribuera à hauteur de 40%, soit le maximum autorisé, débloquant 813 millions d’euros sur la période 2014-2019, l’Italie à hauteur de 35%, la France 25% », expliquait, le 26 janvier dernier, le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes Harlem Désir. Et il ajoutait : « Au total notre contribution s’élèvera à 2,21 milliards d’euros, en valeur 2012 ».
http://www.lemoniteur.fr/article/106-m- ... n-34148702


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Avr 2017 14h31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Lyon-Turin : l'accusation de fraude classée sans suite
Par la rédaction, le 30 mars 2017

Le parquet national financier (PNF) a classé sans suite l’enquête lancée suite à des soupçons de fraude sur le chantier du Lyon-Turin, rapporte l’AFP.

La PNF a abouti à cette conclusion en raison d’"absence d’infractions" constatée suite à la consultation du rapport de l’Office antifraude de l’Union européenne. Ce dernier avait conclu à l"absence d’irrégularités" en décembre 2015. "L’Olaf n’a pas trouvé de preuve de fraude ou d’irrégularités. Cependant, si l’office était avisé de nouveaux éléments présentant un intérêt d’enquête potentielle, ces nouveaux aspects peuvent être analysés à tout moment", a fait savoir le service de presse de l’Olaf à l’AFP.

En janvier 2015, les députées européennes écologistes Michèle Rivasi et Karima Delli avaient alerté l’Olaf sur de "possibles conflits d’intérêts en France dans la passation de marchés publics" et d’éventuels liens avec la mafia du côté italien. Elles avaient également attiré l’attention sur des irrégularités présumées dans des appels d’offres, rappelle l’AFP.

http://www.constructioncayola.com/rail/ ... -suite.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Avr 2017 13h10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Avr 2008 21h01
Messages: 16
Image[/URL]

Mai 2016 à Detrier 73


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Avr 2017 14h33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Un accident sur le chantier du Lyon-Turin
Par la rédaction, le 6 avril 2017

Un homme de 40 ans, chef d’équipe sur le chantier du percement de la galerie du tunnel de Saint-Martin-la-Porte, dans le cadre du projet Lyon-Turin, a été victime d’un accident ce jeudi 6 avril.

L’homme a été percuté par un élévateur télescopique qui manoeuvrait dans le tunnel et blessé au niveau du bassin, nous informe TELT (Tunnel Euralpin Lyon Turin), promoteur des travaux. Il a depuis été transporté en hélicoptère à l’hôpital de Grenoble où il a subi des examens. Ses jours ne sont pas en danger.

Mario Virano, directeur général de TELT, a immédiatement mis en place sur le chantier, une cellule de suivi réunissant les directeurs de la construction et les responsables de la sécurité au travail du chantier SMP4. Il rencontrera également dans la journée le personnel du chantier dont l’activité n’a pas été interrompue.

http://www.constructioncayola.com/infra ... nturin.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Mai 2017 15h56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Lyon-Turin : 81 appels d'offres vont être lancés
Par la rédaction, le 23 mai 2017

81 appels d’offres relatifs à 12 chantiers en France et en Italie vont être lancés d’ici 2019 dans le cadre de la réalisation du Lyon-Turin. Plus de 20 000 entreprises et 8 000 travailleurs directs et indirects sont concernés.
 
D’ici 2019, 5,5 milliards d’euros de marchés seront lancés, ont annoncé les dirigeants de Tunnel Euralpin Lyon-Turin (TELT), maître d’ouvrage du projet. Mario Virano, directeur général, Maurizio Bufalini, directeur de la division Technique, Marie-Pierre Cordier, directrice juridique, Alessandro Jannetti, directeur administration et finances et Jean-François Corté, président de la Commission des Contrats, ont présenté les aspects techniques, financiers, réglementaires, et les délais des appels d’offre différenciés par dimensions et par typologie lors d’une manifestation "TELT at Work" à Turin (Italie).
 
Les 81 appels d’offres seront répartis sur 12 chantiers : 9 pour les travaux divisés en zones géographiques (entre les connexions aux lignes historiques en France et en Italie) et 3 pour les activités connexes (valorisation des matériaux d’excavation, sécurité, installations et équipements). 45 marchés de génie civil seront divisés en 4 volets (jusqu’à 5 M€, entre 5 et 500 M€, entre 500 M€ et 1,3 milliards d’euros) et 36 alloués à la maitrise d’œuvre. Ces 81 appels d’offres impliqueront environ 20 000 entreprises.
 
"Les PME des territoires concernés par les grands ouvrages attendent généralement les travaux en sous-traitance; l’idée ici était de mettre en place des marchés justement adressés à ces entreprises. C’est pour cela que nous avons décidé d’éditer un nombre élevé de marchés pour qu’il soit de valeur réduite et donc plus intéressant pour les PME. Il y aura également de la place pour les entreprises locales au-delà de la sous-traitance, en effet TELT est entrain de lancer un grand nombre de contrats jusqu’à 50 M€, en plus de ceux beaucoup plus grands jusqu’à 1,3 milliards", a déclaré Mario Virano.

http://www.constructioncayola.com/infra ... lances.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Mai 2017 19h51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Tunnel ferroviaire Lyon-Turin : le maître d’ouvrage lève le voile sur les appels d’offres
Augustin Flepp, avec F.M. - LE MONITEUR.FR - Publié le 26/05/17 à 17h33

Tunnel Euralpin Lyon-Turin (TELT), le maître d’ouvrage en charge de la réalisation et de la gestion du tunnel de la liaison ferroviaire Lyon-Turin, commence à détailler les aspects techniques, financiers, réglementaires… des appels d’offres, ainsi que les différents lots de chantier du futur tunnel de 57,5 km. D’ici à 2019, ce sont l’équivalent de 5,5 Mds € de marchés qui seront attribués.

81 appels d’offres répartis sur douze chantiers, pour un total de 5,5 Mds € de travaux. Voilà l’impressionnant programme du chantier du tunnel ferroviaire Lyon-Turin, dont les aspects techniques, financiers et réglementaires ont été présentés par Hubert du Mesnil, le président de TELT (Tunnel Euralpin Lyon-Turin) lors d’une rencontre au siège de l’Union industrielle de Turin, devant des entrepreneurs de la Botte, le 22 mai. La présentation officielle, en France, se fera le 21 juin à Lyon, au siège de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Les 81 appels d’offres vont être lancés par étapes : ils débuteront d’ici à la fin 2017 et se poursuivront jusqu’en 2019. Rappelons que le tunnel de 57,5 km reliera Saint-Jean-de-Maurienne (France) à Suse (Italie).

La répartition des 12 chantiers est la suivante : 9 chantiers concerneront les travaux divisés en zones géographiques, prenant en compte les connexions aux lignes historiques en France et en Italie ; et 3 porteront sur les activités connexes, comme la valorisation des matériaux d’excavation.

Concernant les 81 appels d’offres, 45 marchés porteront sur le génie civil, et se diviseront en plusieurs volets selon les montants (jusqu’à 5 M€ ; entre 5 et 500 M€ ; entre 500 M€ et 1,3 milliards d’euros). Et 36 seront alloués à la maitrise d’œuvre. Au total ces appels d’offres impliqueront environ 20 000 entreprises.

Quant à l’attribution des marchés, Mario Virano, le directeur général de TELT, a précisé que de nombreuses PME de la région Auvergne-Rhône-Alpes devraient pouvoir profiter des travaux de sous-traitance. « Dès le départ, l’idée était de mettre en place des marchés justement adressés à ces entreprises : c’est pour cela que nous avons décidé de lancer un nombre élevé de marchés, pour qu’ils soient de valeur réduite et donc plus intéressants pour les PME », a souligné le dirigeant, dans un communiqué.


Un projet colossal

Retenu en 1994 par l’UE dans la liste des 14 projets prioritaires de transport, la liaison Lyon-Turin prévoit la construction de 140 km de voies ferrés, dont 86 en souterrain, et 59 ouvrages d’art. La nouvelle ligne doit permettre, à termes, d’acheminer 40 millions de tonnes de marchandises par an et 5 millions de voyageurs. Le coût total, dont la mise en service est prévue vers 2030, est estimé à 26 Mds €.

http://www.lemoniteur.fr/article/tunnel ... s-34538504


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Juin 2017 12h04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Lyon-Turin : 5,5 Mds € de travaux engagés
Par la rédaction, le 31 mai 2017

Image

Telt, maître d’ouvrage du projet Lyon-Turin, vient de présenter aux entreprises la ventilation des futurs marchés de travaux intégrant plus de 80 appels d’offres sur les 12 chantiers de construction du tunnel de base.

Ce projet titanesque prévoit la construction d’un tunnel de base bi-tube de 57,5 km, des interconnexions au réseau existant et deux gares internationales de Saint-Jeande-Maurienne et de Suse. Dès à présent, des premiers appels d’offres sont en cours pour la maitrise d’œuvre du tunnel de base et pour les travaux de construction de la tranchée couverte qui se trouve à l’entrée française du tunnel.

Les appels d’offres prévus sont divisés en zones géographiques (correspondant aux connexions aux lignes historiques, en France et en Italie et à chaque descenderie déjà réalisée). Les marchés concernant le génie civil seront répartis en quatre niveau (jusqu’à 5 millions d’euros, entre 5 et 50 millions d’euros, entre 50 et 500 millions d’euros et de 500 millions d’euros à 1,3 milliard d’euros). Les appels d’offres contractualisés d’ici 2019 représenteront un budget de 5,5 milliards d’euros. 8 000 emplois directs et indirects seraient concernés par la construction du tunnel et près de 20 000 entreprises de toute taille et de toute nature (titulaires, sous-traitants et fournisseurs inclus), bénéficieront des retombées économiques de ces chantiers.

http://www.constructioncayola.com/infra ... res_170601


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Juin 2017 21h31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
Lyon-Turin : 5,5 Mds € de marchés présentés à 400 entreprises
AFP - Publié le 21/06/17 à 17h30

La société chargée de réaliser la liaison ferroviaire Lyon-Turin a présenté mercredi 21 juin à Lyon, les 80 marchés, lancés dans les deux prochaines années, pour un montant total de 5,5 milliards d’euros. 400 entreprises, pour moitié d’Auvergne-Rhône-Alpes, assistaient à la présentation.

Le futur tunnel transfrontalier sur la ligne reliant Lyon à Turin, long de 57,5 kilomètres et dont le coût est estimé à 8,3 mds d’euros (1), entre dans sa phase de construction, avait indiqué 16 juin Hubert du Mesnil, président de la société franco-italienne TELT (Tunnel Euralpin Lyon-Turin). Il s’agissait ce mercredi à Lyon de présenter le programme « d’une première partie de 5,5 milliards » de futurs appels d’offres, pour que les entreprises régionales « puissent elles-mêmes ensuite y participer ».

Ces marchés portent notamment sur le creusement du tunnel, la construction de gares, des parkings relais, les réseaux électriques, l’assainissement et la maintenance, a détaillé un porte-parole de TELT, selon lequel « 78 appels d’offres sont en cours de rédaction » pour un lancement « d’ici 2019 ».

Quatre typologies de marchés

Outre les grands noms du BTP (Eiffage, Vinci, Spie Batignolles, etc.), participaient à cette rencontre à l’Hôtel de Région des entreprises d’ingénierie et des bureaux d’études européens, ainsi que des PME et des TPE régionales. « On a présenté ces marchés en quatre typologies, dont une pour les marchés connexes entre 5 et 10 millions d’euros, qui s’adressent aux PME et TPE, et auxquels elles pourraient répondre en titulaires », a expliqué le porte-parole de la société détenue à 50% par l’Etat français et à 50% par les chemins de fer italiens.

Le plus gros marché présenté, pour 1,3 milliard d’euros et qui cible plutôt un groupement européen d’entreprises, « concerne la plus grosse partie de la section du tunnel de base, des gros ouvrages en souterrain, des voies d’évitement et un puits de ventilation », a-t-il dit.

Deux marchés en cours d’attribution

Sur les 80 marchés, deux sont déjà « en cours d’attribution pour un début des travaux au premier semestre 2018 ». Il s’agit de la tranchée couverte de l’entrée du tunnel de base en France et de l’aménagement souterrain à Villarodin-Bourget et Modane (Savoie).

Les entreprises ont par ailleurs été informées « du nouveau dispositif de réglementation anti-mafia transnationale, pilotée par le préfet de Turin et le préfet de Lyon, pour vérifier qu’il n’y ait pas d’infiltration mafieuse dans les entreprises » retenues pour le chantier, a souligné le porte-parole.

(1) Le coût total du tunnel sera partagé entre l’Union européenne (40%), l’Italie (35%) et la France (25%, soit 2,21 milliards d’euros

http://www.lemoniteur.fr/article/lyon-t ... s-34602540




Lyon-Turin : 12 chantiers transfrontaliers
Par la rédaction, le 22 juin 2017

Le 21 juin dernier, TELT, le maître d’ouvrage du projet Lyon-Turin, organisait une journée de présentation des marchés de réalisation de la section transfrontalière de la LGV Lyon-Turin répartis sur 12 chantiers en France et en Italie.

Le projet implique le lancement de 81 appels d’offres dont 3 pour les activités connexes que sont la valorisation des matériaux d’excavation, la sécurité, les installations et les équipements. Dans le détail, 45 marchés concernent le génie civil et seront divisés en 4 volets : jusqu’à 5 M€, entre 5 et 50 M€, entre 50 et 500 M€ et de 500 M€ à 1,3 milliard d’euros. 36 marchés seront alloués à la maîtrise d’oeuvre. Les marchés, lancés entre 2017 et 2019, représentent un investissement de 5,5 milliards d’euros.

"Le Lyon-Turin n’est plus un projet, mais un ouvrage en phase de réalisation : la semaine prochaine, nous atteindrons 20 km de galeries excavées et nous avons déjà contractualisé 20% des travaux. Avec la ratification de l’accord binational des deux parlements, la longue phase d’autorisations pour le Lyon-Turin s’est terminée et maintenant c’est une nouvelle phase de réalisation de l’ouvrage. Nous construisons un grand ouvrage européen et binational, mais nous que les petites et les moyennes entreprises des territoires concernés par les grands doivent généralement se contenter de sous-traitance, nous en revanche, nous avons décidé d’offrir des opportunités aux PME en proposant des marchés de montants réduits", souligne Mario Virano, directeur général de TELT.

http://www.constructioncayola.com/infra ... res_170622


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Juin 2017 22h26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4018
Localisation: LA ROCHELLE
« Les PME savoyardes sont prêtes à répondre aux appels d’offres du Lyon-Turin », René Chevalier, président de la FBTP 73
Propos recueillis par Jessica Ibelaïdene - LE MONITEUR.FR - Publié le 21/06/17 à 08h30

Tunnel euralpin Lyon-Turin (TELT) détaille ce mercredi à Lyon, les 81 appels d’offres pour la construction de l’ouvrage ferroviaire. Le montant cumulé des marchés atteint 5,5 milliards d’euros. Le maître d’ouvrage souhaite que les PME locales puissent concourir. Un message entendu par le président de la FBTP 73.

Ce mercredi 21 juin, le monde du BTP a rendez-vous à l’Hôtel de Région, à Lyon. Tunnel euralpin Lyon-Turin (Telt), maître d’ouvrage du tunnel ferroviaire, long de 57,5 km, va présenter les 81 appels d’offres répartis en 12 lots, aux entreprises françaises, comme il l’avait fait le 22 mai à Turin. Le Telt promet aux PME locales un accès direct à une partie de ces 81 marchés, lancés à partir de cet automne. Leur montant cumulé atteint 5,5 milliards d’euros. En Savoie, le secteur du BTP est confiant, annonce René Chevalier, président de la Fédération BTP 73.

Certaines entreprises locales craignent que les ETI et majors absorbent tous les chantiers. Quelle est votre position ?

Chaque année, à la fédération, nous organisons des sessions avec tous les maîtres d’ouvrage ayant des chantiers en Savoie pour présenter aux entreprises les futurs appels d’offres. Nous suivons le dossier du Lyon-Turin depuis une quinzaine d’années. Nous échangeons beaucoup avec le maître d’ouvrage, Telt, et lui avons demandé d’être très attentif dans sa réflexion sur les appels d’offres, afin que les marchés soient accessibles directement aux entreprises locales et régionales. Les PME savoyardes ne découvrent donc pas le Lyon-Turin, elles savent à quoi s’attendre et sont prêtes à répondre aux appels d’offres, dans la mesure du possible. Ce n’est peut-être pas tout à fait le cas hors du département de la Savoie. Mais pourquoi les PME passeraient-elles à côté de ces opportunités, alors que certains appels d’offres sont calibrés pour des entreprises locales ?

http://www.lemoniteur.fr/article/les-pm ... t-34597188


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com