Photos TP

Photos d'engins de Travaux Publics
Nous sommes le 23 Oct 2017 09h46

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Juil 2017 22h25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2013 14h30
Messages: 919
serge43 a écrit:
Pause dans les infrastructures "LYON - TURIN concerné"
http://www.leprogres.fr/france-monde/20 ... n-concerne[img]


Flanby Junior...

_________________
"Les gens peuvent sortir pour aller voir R.E.M. s’ils veulent des paroles profondes. Mais après la soirée, ils veulent rentrer et baiser. Et c’est là qu’AC/DC rentre en jeu." (Malcolm Young)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Juil 2017 06h21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2007 10h59
Messages: 1943
Localisation: Annecy
Non laurent ... Tu crois ... Pourtant il a été élu par les français car il est jeune, beau, et avec pleins d'idées pour tout changer ...

On est trop con en france ..

_________________
..........
viewtopic.php?f=108&t=12018&p=360896&hilit=presentation+kosta#p360896


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Juil 2017 14h57 
Hors ligne

Inscription: 17 Aoû 2015 10h37
Messages: 34
Pour ma part, je trouve que c'est bien de faire une "pause" en attendant la fabuleuse loi sur la mobilité, car il faut qu'on regarde si ce projet est rentable, qui ne touche pas beaucoup d'argent pour nous, les Français, et également si il y a du monde dans le futur trajet.
S'il n y a personne qui prend le TGV avec sa ligne nouvelle, pourquoi construire alors?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Sep 2017 10h30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4093
Localisation: LA ROCHELLE
Lyon-Turin : on n’arrête plus Federica
Par Charlotte Divet le 11 septembre 2017

Après une pause de quatre mois entre fin 2016 et avril en raison d’un accident géologique au départ de la descenderie de Saint-Martin-de-la-Porte en Savoie (73), le tunnelier Federica ne s’arrête plus. Sur le chantier du Lyon-Turin, il a déjà excavé environ 1,3 sur les 9 kilomètres de long de la galerie souterraine.

D’un gabarit de 11,26 m de diamètre pour 136 m de long, le tunnelier roche dure baptisé « Federica »  a démarré en novembre 2016. Avant d’être bloqué dans une zone à la constitution géologique friable et d’être contraint à un arrêt de quatre mois, il avait réalisé un peu plus de 300 mètres de creusement. De nouveau en fonctionnement depuis le mois d’avril, la machine a franchi la barre des 1 000 m.

Ses passes d’avancement correspondent en fait aux pas de pose des voussoirs (soit 1,50 m) et se font en fonction de la vitesse de pénétration du tunnelier ainsi que de la qualité géologique. «  Quand la roche est saine c’est à dire homogène, nous avons une vitesse de pénétration comprise entre 50 et 80 mm/minute. Ainsi, nous arrivons à faire des passes d’avancement d’environ 25 minutes », explique Florent Martin, directeur de projet du chantier SMP4 chez Spie Batignolles TPCI, mandataire du groupement composé de cinq entreprises franco-italiennes (Eiffage Génie Civil, Ghella, Cogeis, Sotrabas et C.M.C).

« Quand les conditions géologiques sont mauvaises, extrêmement hétérogènes avec des matériaux boueux due à une forte venue d’eau par exemple, les vitesses de pénétration sont alors comprises entre 25 et 40 mm/minute et des taux d’excavation qui peuvent être supérieurs à 30 minutes voire 40-45 minutes. »

Après cet incident géologique, les équipes de travaux ont su adapter le tunnelier aux conditions. Elles apparaissent aujourd’hui davantage sereines pour la suite. 

https://www.constructioncayola.com/infr ... res_170914


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Sep 2017 22h04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4093
Localisation: LA ROCHELLE
Oui, le Lyon – Turin va se faire
Florent Maillet - LE MONITEUR.FR - Publié le 27/09/17 à 20h53

Emmanuel Macron a rappelé mercredi soir l’engagement de la France et de l’Italie dans la réalisation de ce grand projet, lors du sommet entre les deux pays, à Lyon. Plus de 30 appels d’offres pour le creusement et l’aménagement du tunnel de base doivent être lancés sous peu. Les voies d’accès, elles, seront rediscutées par un groupe de travail

Cette fois, les (légers) doutes qui entouraient la réalisation de la liaison ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin, sont tous levés. Emmanuel Macron l’a confirmé ce mercredi soir, lors du sommet franco-italien à Lyon, avec le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni : le projet va se faire. « Nous sommes l’un et l’autre pleinement engagés », a assuré le chef de l’État lors d’une conférence de presse conjointe. En juillet, la ministre des Transports Élisabeth Borne avait affirmé que le Lyon-Turin était concerné par la « pause » dans les constructions de nouvelles infrastructures annoncée par Emmanuel Macron, tout en faisant état cependant de la spécificité de ce projet, « financé à 40% par l’Union européenne, mais aussi à 35% par l’Italie ».

Une spécificité qui préserve donc l’infrastructure, qui va même connaître un nouvel élan. « D’ici le premier trimestre 2018, nous voulons préciser les termes futurs d’au-delà le tunnel de base (les accès). Un groupe de travail sera constitué entre nos deux ministères des Transports, pour formuler des propositions conjointes d’ici la fin de l’année », a poursuivi Emmanuel Macron.

5,5 milliards d’euros d’appels d’offres ces prochains mois

Les acteurs locaux et du BTP, avaient plusieurs fois confié au Moniteur leur relative confiance dans le fait que le projet se ferait. En raison de son utilité, certes (désengorger les vallées alpines du trafic de camions) mais aussi des larges co-financements de l’Italie et de l’Union Européenne, sans oublier l’avancement des travaux (le tunnelier Frederica a déjà percé plus d’1 km de galerie sur les 9 prévus). En juin dernier, Tunnel euralpin Lyon-Turin (Telt), société maître d’ouvrage du tunnel ferroviaire de 57,5 km, avait réuni plusieurs centaines d’entreprises pour lever le voile sur 81 appels d’offres de la phase réalisation de ce grand projet. Parmi ces marchés d’un montant total de 5,5 milliards d’euros, 69 seront lancés avant la fin de l’année 2019, dont la moitié d’ici à début 2018. L’ensemble des PME de la région guettent notamment des marchés.

Le coût total du projet s’élèverait à date à 26 milliards d’euros.

http://www.lemoniteur.fr/article/oui-le ... e-34843793


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com