Photos TP

Photos d'engins de Travaux Publics
Nous sommes le 07 Déc 2019 02h42

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 71 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Juil 2016 14h55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2007 16h27
Messages: 80
Localisation: Haute Vienne
thibault21 a écrit:
Tour Cypres B : 22 étages
groupement MORIN CARDEM
démolition à l'explosif prévu le 21/07/2016

Image



Bonjour à tous,

Quelqu'un aurait des nouvelles sur cette démolition?
Je voudrais savoir aussi le lieu dans Marseille?
Puis savoir à quelle heure cela se passe?
Car je risque d'y aller.
Bonne journée


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Juil 2016 22h23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2005 14h50
Messages: 3643
Localisation: Nîmes, le mans
21 juillet, l'heure demande a thibault 21 :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Juil 2016 12h48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Nov 2007 19h47
Messages: 6907
Localisation: AUXONNE (21)
kiki 72 a écrit:
21 juillet, l'heure demande a thibault 21 :wink:

Le chantier se situe dans le 13eme en face de l'hôpital Laveran (rue marathon plus précisément)
La démolition a lieu a 10h30
En bon CARDEM j'y serai vu que j'ai bossé sur le site :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juil 2016 20h03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Nov 2007 19h47
Messages: 6907
Localisation: AUXONNE (21)
vidéo du tir :
https://youtu.be/Iw6WHZqIclA

d'autres liens sont dispo sur you tube je les posterai par la suite


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Juil 2016 08h34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Nov 2007 19h47
Messages: 6907
Localisation: AUXONNE (21)
thibault21 a écrit:
vidéo du tir :
https://youtu.be/Iw6WHZqIclA

d'autres liens sont dispo sur you tube je les posterai par la suite


vidéo officielle : https://youtu.be/XOs9XqPvK8A


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Oct 2016 17h38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2007 16h27
Messages: 80
Localisation: Haute Vienne
Le chantier se situe dans le 13eme en face de l'hôpital Laveran (rue marathon plus précisément)
La démolition a lieu a 10h30
En bon CARDEM j'y serai vu que j'ai bossé sur le site :wink:[/quote]

Avec un peu de retard je viens dire merci à thibault21 et kiki72 pour les infos que vous m'aviez donner.
J'y était mais malheureusement j'ai raté la vidéo. :grr: :grr:
Bonne soirée


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Avenir Deconstruction
MessagePosté: 23 Fév 2017 19h54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4562
Localisation: LA ROCHELLE
Bunker de l’ancienne maternité de La Rochelle : pourquoi il sera détruit vendredi
A La Une / La Rochelle /
Publié le 23/02/2017 à 16h55. Mis à jour à 17h00.

http://www.sudouest.fr/2017/02/23/bunke ... 7-1391.php


Vendredi 17 mars, le bunker situé dans l’ancienne maternité rochelaise, en coeur de ville, sera détruit. Oui mais comment ? Explications depuis le départ

Comment démolir un bunker de la Deuxième Guerre mondiale, situé en plein centre historique, à quelques mètres des maisons ? Epineuse question qui s’est posée à la Ville de La Rochelle ainsi qu’à la préfecture de la Charente-Maritime depuis que Bouygues Immobilier et Espace Investissement veulent construire en lieu et place de ce monument 124 logements.

Construit par les Allemands en 1941, ce bunker a servi à abriter l’organisation Todt pendant la guerre. Cet abri de béton de 220 mètres carrés pouvait accueillir jusqu’à 150 personnes.

Où est situé ce bunker ?

Implanté en plein secteur sauvegardé, le bunker est encerclé de dizaines de maisons datant parfois de plusieurs siècles et bâti sur un sol mouvant. Il est très exactement situé dans la cour de l’ancienne maternité, rue Bonpland.

Des précédents à La Rochelle

Ce n’est pas la première fois que la Ville se voit contrainte de supprimer un de ces mastodontes de béton. Six bunkers au total avaient été détruits sur l’ancienne caserne Mangin, boulevard Cognehors, en vue de différents programmes immobiliers. L’opération était sensible mais on était en retrait du centre historique.

Comment ils ont fait pour détruire les autres bunkers ?

À Mangin, en 2005, c’est la méthode du tir hydraulique qui avait été retenue. Il s’agissait d’injecter de l’eau à l’intérieur du bunker et de poser des charges explosives. Dans ce cas, une déflagration se produit. On voit alors le bâtiment se pulvériser sur lui-même en mille morceaux.

Quelle méthode de destruction pour le bunker de la maternité ?

Contrairement à l’hypothèse qui avait été envisagée dans un premier temps, ce ne sera pas de la mousse expansive qui sera utilisée pour désagréger ce vestige de la Seconde Guerre mondiale, mais des tirs d’explosifs. L’enjeu de cette opération à haut risque : ne pas faire de dégâts collatéraux sur les bâtiments. L’opération sera confiée aux artificiers de la société Avenir destruction. Le jour du tir, un périmètre de 50 mètres autour du site sera dressé pour interdire toute circulation.

Le jour J approche

Les premiers engins sont arrivés en janvier. Une entreprise se charge de vider l’ancienne maternité de tout ce qu’elle contient encore. Et depuis lundi, la dalle de béton armé épaisse de 2,5 m qui recouvre le bunker est perforée. Il y a 73 trous d’1,5 m de profond à réaliser. C’est là que sera glissé le C4, un explosif civil et militaire d’usage courant chez les démolisseurs. Le matin du 17 mars, les pains de plastique seront reliés les uns aux autres - « c’est là que le risque est le plus fort » - avant l’explosion. Dans le voisinage, on n’entendra qu’une seule détonation. Mais en fait, c’est une série d’explosions, séparées de quelques millièmes de seconde, qui est organisée pour réduire l’onde de choc au maximum et protéger les immeubles autour.

Des précédents à La Rochelle

Ce n’est pas la première fois que la Ville se voit contrainte de supprimer un de ces mastodontes de béton. Six bunkers au total avaient été détruits sur l’ancienne caserne Mangin, boulevard Cognehors, en vue de différents programmes immobiliers. L’opération était sensible mais on était en retrait du centre historique.

Comment ils ont fait pour détruire les autres bunkers ?

À Mangin, en 2005, c’est la méthode du tir hydraulique qui avait été retenue. Il s’agissait d’injecter de l’eau à l’intérieur du bunker et de poser des charges explosives. Dans ce cas, une déflagration se produit. On voit alors le bâtiment se pulvériser sur lui-même en mille morceaux.

Quelle méthode de destruction pour le bunker de la maternité ?

Contrairement à l’hypothèse qui avait été envisagée dans un premier temps, ce ne sera pas de la mousse expansive qui sera utilisée pour désagréger ce vestige de la Seconde Guerre mondiale, mais des tirs d’explosifs. L’enjeu de cette opération à haut risque : ne pas faire de dégâts collatéraux sur les bâtiments. L’opération sera confiée aux artificiers de la société Avenir destruction. Le jour du tir, un périmètre de 50 mètres autour du site sera dressé pour interdire toute circulation.

Le jour J approche

Les premiers engins sont arrivés en janvier. Une entreprise se charge de vider l’ancienne maternité de tout ce qu’elle contient encore. Et depuis lundi, la dalle de béton armé épaisse de 2,5 m qui recouvre le bunker est perforée. Il y a 73 trous d’1,5 m de profond à réaliser. C’est là que sera glissé le C4, un explosif civil et militaire d’usage courant chez les démolisseurs. Le matin du 17 mars, les pains de plastique seront reliés les uns aux autres - « c’est là que le risque est le plus fort » - avant l’explosion. Dans le voisinage, on n’entendra qu’une seule détonation. Mais en fait, c’est une série d’explosions, séparées de quelques millièmes de seconde, qui est organisée pour réduire l’onde de choc au maximum et protéger les immeubles autour.


La Rochelle : le plasticage du bunker de la rue Bonpland se précise
A La Une / La Rochelle /
Publié le 23/02/2017 à 8h24. Mis à jour à 8h36 par Alain Babaud.

http://www.sudouest.fr/2017/02/23/le-pl ... article%5D

Le plan de destruction du blockhaus et de sécurisation du quartier a été dévoilé aux riverains, mardi

L’ambiance n’était pas à proprement parler « explosive », mardi soir, salle de l’Arsenal où le groupe Bouygues Immobilier tenait une réunion publique d’information des riverains du secteur de la rue Bonpland, en plein cœur de La Rochelle. Mais il s’en serait fallu de peu pour allumer la mèche de la révolte. Environ 80 personnes ont en effet assisté à la présentation du déroulement de la journée du vendredi 17 mars au cours de laquelle le blockhaus de l’ancienne maternité de l’hôpital sera détruit à l’explosif, dans le cadre du projet d’aménagement de 124 logements, en collaboration avec Espace Investissement, sur ce site très urbain. Les représentants du promoteur et d’Avenir Déconstruction, en charge de raser le bunker hérité de la Seconde Guerre mondiale, se sont…


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2017 22h33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4562
Localisation: LA ROCHELLE
A Rillieux-la-Pape, la démolition des tours Lyautey laissera place à un nouveau quartier
Emmanuelle N’haux (Bureau de Lyon du Moniteur) - LE MONITEUR.FR - Publié le 24/02/17 à 11h12

vidéo

L’opération de rénovation urbaine dans le quartier de La Velette s’illustre par la démolition de deux tours qui laisseront place à un nouveau quartier mixte de logements.

Jeudi 23 février, à 11h30 et avec 1,7 seconde de décalage, les deux tours Lyautey, basées sur la commune de Rillieux-la-Pape, sont tombées. Pour démolir ces tours de 15 étages, le maître d’œuvre de cette opération, Ginger CEBTP Démolition, accompagné du groupe EPC, a utilisé la technique du foudroyage. Préalablement désamiantés et curés, les bâtiments ont été minés au niveau du rez-de-chaussée, du premier, cinquième, neuvième et treizième étages. Sur ces niveaux, 40% de leur structure ont été retirés.

Renouvellement urbain

Au cœur d’un projet de renouvellement urbain, la démolition de ces tours laissera place à la naissance d’un nouveau quartier mixte. Composé d’environ 500 logements, dont 25% en locatif social, et 75% en accession à la propriété (dont 26% en accession sociale et 49% en accession libre), ce nouveau quartier sera directement relié au quartier historique de La Velette où ont été démolies les deux tours. Le projet prévoit l’aménagement d’espaces publics qualitatifs dans le prolongement du parc de Sermenaz. Une première tranche de 120 logements conduits en promotion par Pitch sera livrée fin 2018. Une seconde de 87 logements par Dynacité est attendue pour mi-2019.


Chiffres-clés

Chiffres clés de la démolition


– 275 kg d’explosif

– 1 455 détonateurs

– 1 632 mètres linéaires de foration

– 18 000 tonnes de béton à évacuer après le tir

http://www.lemoniteur.fr/article/a-rill ... r-34270589


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Fév 2017 23h21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4562
Localisation: LA ROCHELLE
Rillieux-la-Pape : deux tours à abattre
Par F.P., le 21 février 2017

Jeudi 23 février, deux tours d’habitation situées à Rillieux-la-Pape, en région lyonnaise, seront foudroyées à l’explosif. Metteurs en scène de l’opération, la ville et son aménageur Dynacité, accompagnés de spécialistes comme, Ginger CEBTP Démolition en maître d’œuvre, le groupe EPC et deux de ses filiales démolition, ATD et Occamat.

Dans le paysage lyonnais, les projets de transformation urbaine se multiplient. À Rillieux-la-Pape, au nord de l’agglomération, deux tours d’habitation vont être mises à terre par foudroyage. La méthodologie d’intervention est stricte et surtout, tenue au respect d’une date butoir, le 23 février, jour J pour le déclenchement du tir. « Sur ce type d’opération, nous nous engageons dans une course contre la montre pour être au rendez-vous. À savoir que nous avons, en tout, une semaine de battement sur plus de 6 mois d’intervention et que toutes les phases d’intervention s’inscrivent sur le chemin critique », explique Nadège Doubinsky, EPC Démolition, à Lyon. L’entreprise a mobilisé jusqu’à 35 personnes et les moyens matériels nécessaires afin de mécaniser le plus possible, les différentes tâches à exécuter, mini pelles, chariots de foration, nacelles grande hauteur… et même, un atelier chauffé sous bâche pour façonner les nappes de géotextiles.

Depuis fin août dernier, la mobilisation est donc maximale, pour à la fois, curer et désamianter les deux tours existantes, et attaquer l’affaiblissement de la structure. « Les plans d’affaiblissement et de minage sont établis par Ginger CEBTP Démolition et exécutés par les entreprises, sans aucune possibilité de variante. Sur ce projet de démolition, nous avons prévu de supprimer 40 % de la structure, ce qui représente un linéaire de 1 632 m de foration dans les voiles et les noyaux porteurs », explique l’ingénieur de Ginger CEBTP Démolition, Olivier Borreil, qui a en charge le contrôle d’exécution tant sur la partie désamiantage qu’affaiblissement. La technique à l’explosif implique également la mise en œuvre de dispositifs importants de protection, soit à la source, autour des voiles par des complexes de grillage et géotextile, soit périphériques, par le recouvrement par des grandes nappes de géotextile aux étages minés. Sur les deux tours, 5 niveaux ont ainsi été préparés à recevoir des charges explosives. À la veille de la démolition, des équipes d’artificiers interviennent sous haute sécurité pour approvisionner l’explosif aux endroits prédéfinis. Au total, 275 kg d’explosifs sont nécessaires.

Techniques bien maîtrisées par le groupe EPC, les détonateurs de tir électroniques utilisés sur ce chantier permettent d’optimiser le temps de programmation puisque l’imputation des temps se fait à partir d’une console centrale depuis le poste de tir. 1 455 détonateurs sont utilisés. « La séquence d’implosion a été programmée pour un foudroyage des tours sur elles-mêmes, avec une légère déviation côté Nord, sachant que le processus de tirs prévoit un déclenchement successif, du RDC vers le 9e étage, sur un laps de temps de 336 mm/s et avec un décalage de 1,7 s entre les deux tours », détaille l’ingénieur travaux du Ginger CEBTP Démolition. Au final, le volume de matériaux à évacuer est estimé à 18 000 t.

Focus :
Nadège Doubinsky, EPC Démolition, à Lyon : « Ce projet de démolition revêt une importance toute particulière car c’est le premier de ce type pour nous sur Lyon. Il démontre le savoir-faire global de notre groupe, de la fabrication et la maîtrise de l’explosif, jusqu’à l’exécution du chantier, avec des équipes et des matériels dédiés ».
http://www.constructioncayola.com/batim ... battre.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Fév 2017 23h23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4562
Localisation: LA ROCHELLE
Rillieux-la-Pape : les tours Lyautey ont été foudroyées
Par la rédaction, le 24 février 2017

vidéo

Ginger CEBTP Démolition a procédé le 23 février dernier au foudroyage de deux tours d’habitation - les tours Lyautey - dans la commune de Rillieux-la-Pape, en agglomération lyonnaise.

C’est à 11h30 précises que sont tombées les deux tours Lyautey, situées en périphérie nord de la ville de Lyon. L’opération, supervisée par la ville et l’aménageur Dynacité, a été pilotée sur le terrain par Ginger CEBTP Démolition en charge notamment des études d’exécution et d’affaiblissement de la structure. Les travaux de foudroyage ont été réalisés par le groupe EPC.

Au total, 5 niveaux ont été minés - rez-de-chaussée, 1er, 5ème, 9ème et 13ème - et 40% de leur structure ont été retirés. Les deux tours d’habitation (qui comptaient en tout 15 étages en béton) ont implosé à 1,7 sec de décalage. Au niveau du séquençage, 336 millisecondes séparent le déclenchement entre le premier et le dernier détonateur, par tour. Un rayon de 200 m avait été dégagé pour permettre l’opération.
http://www.constructioncayola.com/batim ... royees.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Avenir Deconstruction
MessagePosté: 19 Mar 2017 13h45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4562
Localisation: LA ROCHELLE
http://www.sudouest.fr/2017/03/17/la-ro ... 6-1391.php

http://www.sudouest.fr/2017/03/18/laiss ... 8-1391.php


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 71 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com