Photos TP

Photos d'engins de Travaux Publics
Nous sommes le 14 Oct 2019 15h34

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 14 Déc 2013 16h09 
Hors ligne

Inscription: 01 Oct 2012 22h32
Messages: 20
Bonjour à tous,


J'ai un désaccord avec un collègue conducteur de tracto qui dure depuis quelques années et je souhaite y mettre fin.
Je ne cherche pas à savoir qui, de lui ou moi, a raison mais plutôt une solution de travail qui nous satisfasse tous les deux et qui permette à chacun d'atteindre nos objectifs dans les meilleures conditions.

Voici l'histoire :

Le patron demande au chauffeur de refaire ou de créer un chemin avec du calcaire
Sous ce chemin se trouvent mes réseaux EU et AEP avec des bouches-à-clé et des tampons qui affleurent du sol existant.

plusieurs cas de figure

1)Sur un chemin à rénover le chauffeur ne décaisse pas, il recouvre tout avec son géotextile + calcaire, un coup de compacteur, tout mes équipements de sol se retrouvent sous 10cm de calcaire bien tassé, je dois donc ensuite tout remonter en dégageant à la barre à mine/pioche, les bouches à clé c'est facile mais les tampons c'est de suite moins drôle et ça laisse des endroits mal tassés autour des équipements de sol (je ne dispose que d'une dame manuelle de 12x12 ...) c'est moche, ça fait pas propre, on voit bien que c'est bricolé après coup, après quelques temps de roulage les différences de tassement apparaissent, c'est dégueu.

2)Sur un chemin à rénover le chauffeur décaisse, à coup de lame AV, plein gaz, il arrache presque tout.
Là je gueule ...

3)Sur un chemin à rénover le chauffeur décaisse avec sa rétro, il casse beaucoup moins mais il y passe plus de temps
Et là il gueule ...
De plus, en passant le compacteur il n'évite pas les équipements, les tampons survivent mais les tubes allonge ne résistent pas. Dans le meilleur des cas ils se plient ou cassent. Dans le pire le tube appuie sur le branchement, coupe ou démanche le tuyau, et ça fuit, et là je gueule ...

4)Sur un chemin créé je lui demande la côte de son sol fini, je fais des tubes allonge télescopiques (tube tabernacle en 90 coiffé par un tube en 100, les deux coupés environ à mi côte, ça permet au tube et à la bouche de descendre librement pendant le compactage) je règle les dalles de répartition au plus haut de la rehausse du regard toujours pour lui permettre de descendre librement et ainsi passer dessus avec le compacteur.
Sauf que tout ces machins qui dépassent le gênent pour étaler son calcaire et il finit toujours par m'en attraper quelques uns, me décale les bouches à clé et me remplit les tubes allonge de calcaire.
Et je gueule ...

Bref ça finit toujours par gueuler, y en a toujours un des deux qui se fait chier à cause de l'autre, c'est pas tenable.
Je lui ai demandé comment ils font dans les vrais chantiers des vraies boites, il a pas su me dire.
Moi je vois la boite qui a fait les réseaux devant chez moi, tous les équipements affleurent parfaitement de l'enrobé, c'est beau, c'est parfait, ya pas des raccords de trifougnage de merde dans tous les sens, COMMENT ILS FONT EUX ????
Pour le moment, je le laisse tout recouvrir et je remonte tout après qu'il soit passé. Si il décaisse je rabaisse toutes les bouches à -10cm, ça augmente leurs chances de survie. Quant aux regards et chambres de tirage, ben je serre les miches en priant qu'il ne me les fracasse pas trop.
Je pense à me faire payer un stage dans une boite de TP pour savoir comment ça se passe vraiment.
Je sais bien qu'éviter ces obstacles c'est pas facile, moi aussi je pilote des engins, mais quand même (et si le travail c'était facile ...)
Moi je veux plus me faire suer à déboucher des tubes allonge et curer des regards, surtout si ça peut être évité.

Et vous comment vous faites ? ya bien une vraie méthode nan ? C'est où que ça coince ?

Pour rigoler, un extrait d'engeulade :
-"Con de plombard, tu me fais chier avec tes bordels qui dépassent ! "
-"Débile de pousse-manettes, tu peux pas toujours faire des parkings dans le désert ! "

Je souhaiterais avoir l'avis de poseurs de réseaux ,de conducteurs d'engins ou de tous ceux qui voudraient m'aider mais pas déplacer l'engueulade ici sur le forum
Pour ça j'ai mon collègue ... :wink:

à+

Giusepe

_________________
Giusepe o plumbisto da Médoc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2013 16h25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Juin 2007 13h22
Messages: 720
Localisation: finistère
j'ai aussi ma petite anecdote sur le sujet .

notre chauffeur de niveleuse qui vient de partir en retraite ,plus communément appelé FINE LAME , demandais tjrs au chef de chantier , avant de démarrer le réglage

de la voirie s'il avait numéroté les bouches à clef et les tampons car il allait en faire un tas au bout du chemin . :petard:

bon soyons un peu sérieux ,la logique veut que à chaque phase tu remontes , c'est une corvée mais je pense pas qu'il y est pas 36 solutions

j'espère que l'on va apprendre quelque chose avec ce sujet ..

:hello:

_________________
Ma chaine Youtube


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2013 17h05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Aoû 2011 17h40
Messages: 4370
Localisation: pas loin du PK 148 A63 ASF
Ah le problème des bouches à clef et des tampons .....

Je crois qu'il n'y a pas de solutions miracles, si ce n'est le respect du travail des uns et des autres

En fait deux cas se dégagent :
Travaux de réfection et travaux neufs
Tout d'abord au niveau des B.A.C., privilégier les têtes à hauteur réglable, ce qui permet de passer les couches de matériaux (dans la limite de la hauteur utile) par dessus et faire le réglage en final
Au niveau des tampons, deux écoles s'affrontent : avant ou après avec avantages et inconvénients

Travaux de réfection :
si décaissement et apport de matériaux, on respecte les ouvrages existant quitte à du terrassement manuel
si uniquement tapis d'enrobés 3 à 5 cm , on change les B.AC. par des dévissables et on règle juste après les premiers coups de compacteurs après passage du finisseur
Travaux neufs :
On laisse les tubes allonges dans les couches (en les bouchant bien et surtout en les repérant bien) et on met en place les B.A.C. dévissable juste avant couche finale

Rien ne sera parfait, mais çà nécessite de la part de chaque intervenant un respect du planning et, je le répète, du travail des autres

_________________
Je suis Français et tolérant
Ne poussez pas papy dans les orties, vieux c.. il sait qu'il est, vieux, c.. il restera
Qui suis je ? viewtopic.php?f=108&t=11926
Ambianceur terNom de code :EAGLE IV


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2013 20h16 
Hors ligne

Inscription: 12 Mar 2011 14h35
Messages: 765
Localisation: aurillac (cantal)
comme dit basco landais il faut respecter le travail des autres c est a lui de faire attention au b.a.c et tampon si il rempli les b.a.c tu lui fait nettoyé quand il en aura marre il fera attention après ça peut toujours arrivé d attraper une b.a.c mais il y en a il ce prenne pas la tête on pose la lame et en avant


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2013 21h03 
Hors ligne

Inscription: 10 Oct 2010 17h01
Messages: 215
Localisation: Alsace
Arf !
Un excellent français, introduction, développement, conclusion. Que du bonheur !

La solution 1 me laisse néanmoins un peu perplexe, ne connaissant pas les propriétés de ton calcaire, mais dix cms me parait très faible. Par chez nous, on tourne généralement à trente cms de matériaux stabilisés (généralement avec décaissement pour garder la hauteur initiale). Ensuite la dame à main, c'est pour l'enrobé. Pour tasser de très petites surface, rien ne vaut la pilonneuse voire une masse tenue à l'envers et/ou de l'eau.

Pour les autres solutions, hormis le fait que je sois d'accord avec les intervenants précédents, notamment pour respecter le travail des autres, je dirais :

-un tracto + un ouvrier = priorité au travail de l'ouvrier parce que c'est lui qui va faire trainer le chantier

-un tracto + dix ouvriers = priorité au travail du tracto pour que celui-ci puisse changer de chantier le plus rapidement possible

mais je n'ai jamais vu d'ambiance sereine sur les chantiers quand le conducteur d'engins ne respecte pas ses hommes à pied.

Bonne continuation.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Déc 2013 23h20 
Hors ligne

Inscription: 01 Oct 2012 22h32
Messages: 20
D'accord avec vous tous, le fond du problème c'est le respect. Et le respect c'est pas inné, ça s'apprend et ça se pratique :jap:

Merci de vos précisions, j'avais repéré les BAC dévissables. En effet c'est un chouette produit.
Ceci étant dit mes tubes allonges artisanaux permettent de gérer à moindre frais les "imprécisions" de la cote du sol fini, en plus comme en moins.
Et je sais qu'il supportent parfaitement le compacteur.
Là où ça progresse c'est que mon patron se rend bien compte du travail supplémentaire que cette situation engendre.

Rectification du premier post : pour mes tubes, je coupe le 90 et le 100 à 2 tiers de la côte ( béh oui, pasque moitié-moitié ça s'emboite pô ... :gne: )

à+

Giusepe

_________________
Giusepe o plumbisto da Médoc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Déc 2013 12h30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Sep 2010 20h13
Messages: 62
complètement d'accord avec basco, le problème est le respect.
Après si ton chauffeur de tracto arrache toutes tes BAC et tampons c'est que c'est un bourrin et qu'il ne sait pas travailler.

Nous quand on fait des réfections d'enrobé, on met les tampons a la cote si besoin est avant le passage du finisheur, et pour les BAC on les enlève et on les remplace par des vieux baudriers le temps du passage de la raboteuse puis on les remets en place et mise à la cote a l'avancement des enrobés.

Pour ce qui est des chantiers en calcaire les mises à la cote sont faites avant, ce qui quand plus facile pour régler le gravier " au poil " surtout s'il y a des devers ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Jan 2014 21h43 
Hors ligne

Inscription: 01 Oct 2012 22h32
Messages: 20
Salut tous et bonne année 2014,

Hé oui c'est ce que je lui dis quand j'en peux plus : "d'un âne on ne fera jamais un cheval de course" mais je sais que quand il veut il peut.
On verra bien, il y a plusieurs accès à réparer pour cette année ainsi que plusieurs chantiers neufs.
Je retiens le coup de renfoncer les tubes allonge + triangulation.
J'ai profité du pot de fin d'année pour faire passer au grand boss l'idée des stages de perfectionnement au nom de la sacro-sainte productivité, c'est pas mal engagé :)

à+

Giusepe

_________________
Giusepe o plumbisto da Médoc


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com