Photos TP

Photos d'engins de Travaux Publics
Nous sommes le 04 Juil 2020 05h11

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Mai 2018 17h41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mar 2010 23h17
Messages: 2289
Localisation: pornic 44
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Mai 2018 17h42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mar 2010 23h17
Messages: 2289
Localisation: pornic 44
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Mai 2018 17h45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mar 2010 23h17
Messages: 2289
Localisation: pornic 44
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Mai 2018 22h00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
JOLY 44 a écrit:
Départ dimanche 29/04 de l éolienne offshore de St Nazaire a l essai pendant deux ans:
Image



https://www.lemoniteur.fr/article/sur-s ... r-35508485


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Mai 2018 22h04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
JOLY 44 a écrit:
Départ dimanche 29/04 de l éolienne offshore de St Nazaire a l essai pendant deux ans:
Image



https://www.lemoniteur.fr/article/sur-s ... r-35508485[/quote]

[b][b][b][b][b][b][b]vert[/b][/b][/b][/b][/b][/b][/b]
c'est un sujet que j'ai lancé; merci de me laisser le documenter (3 ème publication !!! quant même).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Mai 2018 22h06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
À Cherbourg, le béton a le vent en poupe
Par la rédaction, le 3 mai 2018

LM Wind Power construit à Cherbourg (Manche) son usine principale, dédiée à la production des plus longues pales d’éoliennes au monde. En charge des travaux, l’entreprise Zanello a pu compter sur Cemex pour les livraisons de béton.

Une fois livrée, cette usine produira les plus longues pales éoliennes au monde, soit 88,40 m de longueur pour un poids de 80 tonnes. Initialement destinées aux parcs éoliens offshore de Saint-Nazaire, de Fécamp et de Courseulles-sur-Mer, elles devraient également équiper de futurs parcs européens. Le chantier, implanté sur une parcelle de 11,5 ha, a débuté en mars 2017.

L’entreprise Zanello était chargée de construire une dizaine de bâtiments dédiés à l’administration, à l’entreposage, au sprinklage, aux déchets et, bien sûr, à la production. Une mission qui a nécessité la livraison par Cemex de près de 14 000 m3 de bétons répondant à des exigences spécifiques. Gagné sur la mer, le sol du site présente en effet une relative agressivité, nécessitant l’élaboration d’une formule adaptée pour les fondations (C30 37 XA1 G3).

Le dallage principal à quant à lui mobilisé 800 toupies pour ses 19 000 m² sur 21 cm. Des bétons autoplaçants ont été choisis pour la réalisation des voiles.

https://www.constructioncayola.com/bati ... -poupe.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: éolienne flottante
MessagePosté: 15 Sep 2018 11h59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Vidéo. Eolink lève le voile sur son éolienne flottante
Publié le 14/09/2018 10:38

De la fabrication aux tests en mer, l’éolienne flottante de la société Eolink, basée à Plouzané, dans le Finistère, se dévoile dans une vidéo.

Installée en mer sur le site expérimental de l’Ifremer en rade de Brest depuis le mois d’avril, la structure de 7 mètres de long par 6 de large avec des pales qui culminent à 22 mètres y démontre notamment sa capacité à résister au gros temps.

Prototype d’un concept d’éolienne flottante de 12 MW à l’échelle 1/10e, dont la particularité est de s’orienter face au vent, le démonstrateur sera ramené à terre pour un examen complet durant l’hiver.

Le prochain objectif pour Marc Guyot, fondateur d’Eolink, est la mise à l’eau à l’horizon 2021 d’une éolienne à taille réelle de plusieurs mégawatts.

Loïc FABRÈGUES

Image

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -flottante


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Floatgen
MessagePosté: 20 Sep 2018 21h56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Imagefloatgen par lemoniteur by bgmt17, sur Flickr

Au Croisic, l’éolienne flottante Floatgen alimente déjà le réseau électrique
le 20/09/2018

Les porteurs du projet espèrent que cette opération décisive marque le point de départ du déploiement de l’éolien en mer français.

Au large du Croisic, le grand espoir de la filière éolienne offshore s’appelle Floatgen. Flottant telle une bouée à 22 km de la côte, cette éolienne a commencé à alimenter le réseau électrique, ont indiqué les porteurs de projet. « Le raccordement du câble d’export électrique puis une ultime série de tests réalisés ces derniers jours ont permis à l’éolienne Floatgen d’entrer définitivement en production ce mardi 18 septembre ».

Ancrée à 33 m de fonds

Cette éolienne d’environ 100 m de haut devient ainsi la première éolienne à produire de l’électricité en mer dans l’Hexagone.
Débuté en 2013, le projet a réuni sept partenaires européens dont la start-up Ideol pour le système flottant et l’éolienne, l’Ecole centrale de Nantes (site d’expérimentation) et Bouygues TP pour la fondation flottante.

L’injection des premiers électrons dans le réseau marque le « point de départ d’un déploiement en série d’éoliennes en mer et représente une opportunité unique pour la France de devenir leader mondial de l’éolien flottant », se réjouissent les partenaires.

Cette première éolienne marine française a, donc, la particularité d’être flottante. Equipée d’une turbine de 2 MW, elle repose sur un flotteur en béton creux de 5 000 tonnes, ancrée à 33 m de fond par des câbles en nylon, une fibre synthétique élastique et non corrosive.

Trois autres parcs en développement

Installée au sein du site d’expérimentation de l’Ecole centrale de Nantes SEM-REV, « Floatgen » va permettre d’alimenter en électricité l’équivalent de 5 000 habitants, soit la taille de la ville du Croisic et de ses environs. Trois autres parcs pilotes français sont actuellement en cours de développement dans la Méditerranée.

La filière attend l’annonce d’un premier appel d’offres commercial, promis sous la présidence de François Hollande.

vidéo

https://www.lemoniteur.fr/article/au-cr ... ue.1992594


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Mai 2019 15h54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Imagewindturbine-crane-005 by bgmt17, sur Flickr

Mammoet invente un nouveau système pour l’assemblage des éoliennes
5 juillet 2017

Le groupe Mammoet a développé deux nouvelles grues, les WTM100 et WTA250, spécifiquement pour le montage et la maintenance des éoliennes. Les grues utilisent le mât de l’éolienne comme point d’ancrage, ce qui leur permet de lever et abaisser des composants à une plus grande hauteur que l’équipement de levage couramment utilisé. Elles sont positionnées sur des rails fixés sur une section de mât et peuvent lever et positionner la sections suivante en utilisant la tour comme support. Une fois la section positionnée avec ses rails, la grue peut s’élever seule et répéter le même procédé pour les sections suivantes. Une fois la construction terminée, les rails peuvent être ôtés ou conservés pour des opérations ultérieures de maintenance. Comme la grue utilise le mât de l’éolienne comme support, la hauteur de levage maxi de la grue devient virtuellement sans limite !

https://jdlgroupe.com/2017/07/05/mammoe ... eoliennes/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Sep 2019 21h44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Eiffage retenu pour la construction du 1er parc éolien offshore de France
28 août 2019

Le groupement comprenant Eiffage Métal et DEME a remporté le contrat EPCI pour la conception, la fabrication et l’installation des 80 fondations monopieux en acier du parc éolien offshore de St-Nazaire. Le marché représente un montant total de plus de 500 millions d’euros. Ce parc éolien de 480 MW appartient à EDF renouvelables et Enbridge et sera implanté au large de Guérande. Les premières installations, sur un fond rocheux, auront lieu au printemps 2021 pour s’achever au début de l’été 2022.

https://jdlgroupe.com/2019/08/28/eiffag ... de-france/

en complément :

Eiffage Métal et DEME ont décroché le contrat EPCI (conception, fourniture, construction, installation) des 80 fondations monopieux en acier du premier parc éolien offshore de France, qui sera implanté à Saint-Nazaire pour un montant de plus de 500 M€.

Le parc de 480 MW, propriété d’EDF Renouvelables et Enbridge, sera construit entre 12 et 20 km au large de la péninsule de Guérande, dans l’ouest de la France. Ses fondations seront réalisées entre 12 et 25 m de profondeur. Il couvrira 20% de la consommation en électricité de la Loire-Atlantique une fois mis en service en 2022.

Le volet conception de l’opération a d’ores et déjà débuté pour un lancement de la fabrication en usines au printemps 2020. Les premières installations, sur un fond rocheux, auront lieu au printemps 2021 pour s’achever au début de l’été 2022.

"Les fondations monopieux de Saint-Nazaire seront pour certaines intégralement forées, ce qui représente un pas en avant pour l’industriel de l’éolien en mer, et qui permettra de créer de nouvelles perspectives pour le secteur", note Jan Vandenbroeck, directeur général des filiales françaises de DEME.

https://www.constructioncayola.com/envi ... e-francais


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Sep 2019 13h13 
Hors ligne

Inscription: 26 Nov 2009 23h13
Messages: 1774
Localisation: BREST
bgmt a écrit:
Imagewindturbine-crane-005 by bgmt17, sur Flickr

Mammoet invente un nouveau système pour l’assemblage des éoliennes
5 juillet 2017

Le groupe Mammoet a développé deux nouvelles grues, les WTM100 et WTA250, spécifiquement pour le montage et la maintenance des éoliennes. Les grues utilisent le mât de l’éolienne comme point d’ancrage, ce qui leur permet de lever et abaisser des composants à une plus grande hauteur que l’équipement de levage couramment utilisé. Elles sont positionnées sur des rails fixés sur une section de mât et peuvent lever et positionner la sections suivante en utilisant la tour comme support. Une fois la section positionnée avec ses rails, la grue peut s’élever seule et répéter le même procédé pour les sections suivantes. Une fois la construction terminée, les rails peuvent être ôtés ou conservés pour des opérations ultérieures de maintenance. Comme la grue utilise le mât de l’éolienne comme support, la hauteur de levage maxi de la grue devient virtuellement sans limite !

https://jdlgroupe.com/2017/07/05/mammoe ... eoliennes/


video
https://www.youtube.com/watch?v=ZUzwk_Gr-rE


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Sep 2019 21h41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Eiffage et Deme feront les fondations du parc de Saint-Nazaire
Publié le 28/08/2019 21:23 | Mis à jour le 02/09/2019 17:53
Le groupe belge Deme et le français Eiffage métal seront à la manœuvre pour la conception, la fabrication et l’installation (EPCI) des 80 fondations monopieux du parc éolien en mer de Saint-Nazaire. Le contrat se monte à plus de 500 millions d’euros.
« Le volet conception de l'opération a d’ores et déjà débuté pour un lancement de la fabrication en usines au printemps 2020. Les premières installations, sur un fond rocheux, auront lieu au printemps 2021 pour s’achever dans le courant de l’été 2022 », indiquent les deux sociétés.
Le parc éolien en mer de Saint-Nazaire, porté par EDF Renouvelables et le canadien Enbridge, devrait donc bien commencer à produire dès 2022 et être pleinement opérationnel en 2023.
En charge de la conception et de la fabrication des monopieux et des pièces de transition, Eiffage métal en sous-traitera la réalisation des cylindres d’acier au néerlandais Sif.

Débarquement à Saint-Nazaire ou La Rochelle

Smulders, filiale belge d’Eiffage métal présente dans l’éolien en mer depuis 2001, s’occupera ensuite d’aménager les pièces de transition à Hoboken, près d’Anvers.
Monopieux et pièces de transitions transiteront ensuite par le port de Rotterdam où Sif vient d’agrandir ses installations avant d’être amenés par navire à proximité du chantier du premier parc éolien offshore français.
« On n’a pas encore choisi le port de débarquement. Ce sera soit Saint-Nazaire, soit La Rochelle », indique Xavier Hou, directeur du projet pour le consortium Eiffage Deme.
Pour l’installation des fondations « certaines seront intégralement forées », explique, de son côté, Jan Vandenbroeck, directeur général des filiales françaises de Deme. Une technique qui viendra en complément du traditionnel battage utilisé pour enfoncer les fondations monopieux dans le sol.
Loïc FABRÈGUES

https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... c-de-saint


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: parc de Saint-Nazaire
MessagePosté: 15 Sep 2019 19h30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Jan de Nul posera les éoliennes du parc de Saint-Nazaire
Publié le 11/09/2019 18:04 | Mis à jour le 11/09/2019 22:32
Le belge Jan de Nul sera à la manœuvre pour le transport et la pose des turbines du parc éolien en mer de Saint-Nazaire. Sodraco international, sa filiale française, sera en charge du chantier.
Développé par la société Éolien maritime France, détenue par EDF Renouvelables et le canadien Enbridge, le parc du banc de Guérande comptera 80 éoliennes de 6 MW fournies par GE. « Les travaux d’installation des turbines [débuteront] au printemps 2022 et seront bouclés à la fin de l’année », indique Jan de Nul. La pose des fondations monopieux destinées à recevoir les éoliennes doit, elle, débuter au printemps 2021 pour s’achever à l’été 2022.
EDF Renouvelables n’en est pas à sa première collaboration avec Jan de Nul. Les deux sociétés ont travaillé ensemble à la réalisation du parc pilote de Blyth, au Royaume-Uni. Jan de Nul y avait installé les cinq éoliennes avec son navire de pose Vole au vent.
Le groupe, qui a passé commande du Voltaire, destiné à l’installation des éoliennes de plus de 10 MW, dispose aussi du Taillevent, dans sa flotte de navires autoélévateurs.
Loïc FABRÈGUES

https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... nt-nazaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: parc de Saint Brieux
MessagePosté: 19 Sep 2019 11h37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Des fondations « jacket trois pieds » pour le parc éolien en mer de Saint-Brieuc
Par la rédaction, le 18 septembre 2019

Ailes Marines, en charge de la construction et de l’exploitation du projet, a mandaté la société espagnole Navantia pour la fabrication des 62 fondations des éoliennes du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.

Ailes Marines a opté pour des fondations de type jacket trois pieds, soit des structures sous forme d’un treillis métallique en acier pesant jusqu’à 1 175 t, pour une hauteur pouvant atteindre 74 m, fixées sur le fond marin par des pieux.

Les composants de ces fondations seront assemblés sur le polder de Brest par la société Navantia sur un espace dédié de 11 ha situé au nord du site. L’assemblage complet aura lieu en Espagne et le port de Brest sera à nouveau mobilisé pour une surface de stockage temporaire avant envoi des fondations sur le site.

Le polder et son quai "colis lourds" serviront, avec d’autres, à la réception, préfabrication, logistique et au transport des composants. Le chantier mobilisera 250 personnes entre 2021 et 2023, dont des soudeurs, oxycoupeurs, opérateurs de manutention, échafaudeurs, superviseurs qualité, etc.

https://www.constructioncayola.com/infr ... aintbrieuc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Nov 2019 11h49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Prysmian connecte le parc éolien en mer de Saint-Nazaire
Par la rédaction, le 19 novembre 2019

Prysmian, spécialiste des réseaux électriques offshore, en groupement avec Louis Dreyfus TravOcean, expert de la pose et la protection de câbles sous-marins, s’est vu attribuer le contrat de fourniture, de pose et de protection des câbles électriques inter-éoliens du parc éolien en mer de Saint-Nazaire (44), pour le compte d’EDF Renouvelables et Enbridge.

Le futur parc éolien en mer de Saint-Nazaire sera équipé de 80 éoliennes d’une capacité unitaire de 6 MW, pour une puissance totale de 480 MW. Les éoliennes seront localisées sur le banc de Guérande, entre 12 et 20 km au large, sur une surface globale de 78 km², à des profondeurs variant entre 12 et 25 m.

Lancé le 19 septembre dernier, le parc devrait être opérationnel à l’horizon 2022 et fournir l’équivalent de 20 % des besoins électriques de la Loire-Atlantique.

Prysmian sera chargé de concevoir, fournir, tester et mettre en service 120 km de câbles d’interconnexion haute-tension pour le réseau sous-marin.

Ces câbles sous-marins, respectueux de l’environnement, sont composés de câbles tripolaires de 33 kV à isolation XLPE (polyéthylène réticulé) intégrant des fibres optiques pour assurer des fonctions de commande et de communication.

Tous les câbles seront produits par le groupe dans ses centres d’excellence de Montereau (77) et de Gron (89).

https://www.constructioncayola.com/envi ... intnazaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 15 Mar 2020 23h07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Tekmar protégera les câbles des éoliennes offshore de Saint-Nazaire
Publié le 14/03/2020 12:01
La société britannique Tekmar a annoncé, le jeudi 12 mars, avoir remporté le contrat pour la fourniture des protections des câbles entre les éoliennes du parc de Saint-Nazaire auprès de Louis Dreyfus travocean.
Tekmar fournira pour ce marché son système de protection breveté Teklink mechanical latch, tube aux multiples composants dans lequel sera enfermé le câble de 33 kV fabriqué par Prysmian. Cent soixante sections seront nécessaires pour réaliser le chantier du parc de Saint-Nazaire où seront installées 80 éoliennes.
Première collaboration entre Tekmar et Louis Dreyfus travocean, Saint-Nazaire marque aussi l’entrée de l’entreprise britannique sur le marché français. Une nouvelle étape dans le développement de cette société dont le système de protection de câbles équipe plus de 70 parcs éoliens en mer à travers le monde.
Un marché sur lequel l’entreprise de 175 salariés a réalisé près de 70 % de son chiffre d’affaires en 2019 pour un total de 19,2 millions de livres (21,1 millions d'euros). Une somme qui sera très certainement dépassée en 2020. Sur les six premiers mois de son exercice qui commence au 1er avril, Tekmar affiche un chiffre d’affaires global de 17,09 millions de livres contre 7,1 sur la même période l’an dernier.
Loïc FABRÈGUES

https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... ffshore-de


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Avr 2020 21h53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
MAMMOET DÉVELOPPE UN NOUVEL OUTIL POUR L’ÉOLIEN OFFSHORE
20 MARS 2020

Le système de levage modulaire Conbit de Mammoet pour l’industrie éolienne offshore flottante a été récompensé du prix « Floating Wind Technology Acceleration Competition ». Ce prix, financé par le Gouvernement Ecossais et géré par le « Floating Wind JIP », un consortium de 14 principaux développeurs d’éoliennes offshore. Le système a été distingué pour fournir « une technique de remplacement sûre et rentable des gros composants d’éoliennes au large lorsque les structures de fondation flottantes bougent en raison du mouvement des vagues ». Ce concours a été lancé pour accélérer le développement et la commercialisation de l’éolien offshore flottant. Il visait à attirer les technologies permettant de surmonter les principaux défis du secteur, avec un accent particulier mis sur les amarrages et les opérations et la maintenance (O&M).

Le remplacement de composants lourds à grande hauteur alors que la base se déplace à cause des vagues et du vent est l’un des plus grands défis des opérations offshore. Le système de levage modulaire de Conbit permet le remplacement de composants lourds à l’intérieur de la nacelle et fournit la précision nécessaire pour assurer une installation sûre. Les fonds débloqués par ce concours permettront d’accélérer le développement opérationnel du système. Conbit collaborera notamment avec les fabricants de turbines, pour adapter le système de levage à leur conception.

https://jdlgroupe.com/2020/03/20/mammoe ... -offshore/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: parc de Saint Brieux
MessagePosté: 17 Avr 2020 16h47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Van Oord bien placé pour installer les jackets à Saint-Brieuc
Publié le 16/04/2020

Le groupe néerlandais Van Oord annonce dans son rapport d’activité de 2019, paru jeudi 16 avril, la signature d’un accord préalable avec Iberdrola pour l’installation des fondations du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.

Les 62 jackets destinés à supporter les éoliennes Siemens Gamesa de 8 MW doivent être construits par un consortium formé par Navantia et Windar. Les deux sociétés doivent implanter une usine à Brest pour réaliser une partie de ces fondations.

Van Oord renvoie l’accord définitif pour ce chantier à la décision finale d’investissement espérée selon l’entreprise dans le courant de l’année.

Le projet de parc, porté par la société Ailes marines, n’est pas encore purgé de tous recours. Un dernier dossier se trouve au conseil d’État. Ailes marines prévoit une mise en service du parc en 2023.

Van Oord a vu l’activité de sa flotte dédiée à l’éolien en mer croître en 2019, passant de 20 semaines d’utilisation en 2018, à 32 semaines l’an dernier.

Pour autant, le chiffre d’affaires de son département éolien offshore a baissé de 20 % pour un résultat final de 571 millions d’euros. « Moins de projets et de tailles plus réduites » sont les explications données par Van Oord.

Loïc FABRÈGUES
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... kets-saint


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: parc de Saint Brieux
MessagePosté: 07 Mai 2020 18h42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
Ailes marines confirme Van Oord pour Saint-Brieuc
Publié le 06/05/2020 18:20 | Mis à jour le 06/05/2020 19:43

Van Oord sera bien à la manœuvre pour le transport et l’installation des 62 fondations jackets du parc éolien en mer de Saint-Brieuc. Ailes marines a confirmé, le mercredi 6 mai, avoir sélectionné l’entreprise néerlandaise pour réaliser le chantier.

Les opérations sont prévues pour débuter en 2021 par l’installation des pieux d’ancrage, y compris ceux de la sous-station électrique. Compte tenu de la nature des sols, Van Oord doit se doter d’un outil de forage dont il a réalisé les travaux de conception et d’ingénierie. La construction de cet outil sous-marin devrait être terminée d’ici la fin de l’année.

Premier contrat pour l’éolien français

Le navire en charge de l’installation des pieux sera l’Aeolus. Ce navire jack-up, mis en service en 2014, est doté d’une grue de 1 600 tonnes. Un second navire viendra épauler l’Aeolus pour la pose des jackets dont la construction sera réalisée à Brest et à Fene, en Espagne, où sont implantées Navantia et Windar, les entreprises en charge de la fabrication des fondations.

Saint-Brieuc marque le premier contrat de Van Oord dans l’éolien en mer en France. L’entreprise néerlandaise a, en revanche, déjà collaboré avec Iberdrola, actionnaire à 100 % du parc breton, pour la pose des 102 jackets du parc East anglia one de 714 MW, en Angleterre. La mise en service du parc de Saint-Brieuc, de 496 MW, est prévue en 2023.

Loïc FABRÈGUES

https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... int-brieuc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: parc éolien en mer de Fécamp
MessagePosté: 08 Juin 2020 12h35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Mai 2012 11h28
Messages: 4602
Localisation: LA ROCHELLE
La construction du parc éolien en mer de Fécamp est lancée
Publié le 02/06/2020

Le consortium formé par EDF Renouvelables, Enbridge et WPD offshore a annoncé, le mardi 2 juin, le lancement du chantier du parc éolien en mer de Fécamp. Le tour de table financier a été bouclé durant le week-end.

D’un coût d’environ 2 milliards d’euros, « l’investissement sera financé en majorité par une dette sans recours », indique le consortium. Le parc de Fécamp bénéficie d’un contrat de rachat de l’électricité d’une durée de 20 ans accordé par l’État en juin 2018.

Sur le chantier, dont le démarrage est prévu dès ce mois de juin par les travaux à terre de RTE pour le raccordement, le consortium annonce la mobilisation de « plus de 1 400 emplois locaux ». Une centaine de postes seront ensuite créés dans le port de Fécamp à la mise en service du parc en 2023 pour en assurer la maintenance durant les 25 années de son exploitation.

La fourniture des matériels pour la réalisation du parc sera assurée par Siemens Gamesa pour les éoliennes. Soixante-et-onze turbines de 7 MW, construites dans la future usine de Siemens Gamesa au Havre et assemblées sur le port de Cherbourg, seront installées dans le parc. Les Chantiers de l’Atlantique, avec GE grid solutions et SDI, fourniront la sous-station électrique. Bouygues construction avec Saipem et Boskalis s’occuperont des fondations gravitaires. Leur construction doit débuter dès cet été au port du Havre. « Le chantier mobilisera environ 600 personnes », indique le consortium.

« Une grande étape pour l’éolien en mer »

« Nous sommes fiers de contribuer à la création d’une filière industrielle créatrice de valeur et d’emplois pour les territoires », a indiqué Bruno Bensasson, PDG d’EDF Renouvelables dont Fécamp est le second parc éolien en mer en construction en France après celui de Saint-Nazaire. « C’est une grande étape pour l’éolien en mer en Normandie », a souligné, de son côté, Achim Berge Olsen, PDG de WPD offshore, rappelant que ses équipes avaient commencé la concertation pour Fécamp il y a plus de dix ans.

D’une puissance de 497 MW, ce parc normand « produira l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 770 000 personnes, soit plus de 60 % des habitants de Seine-Maritime », précise le consortium.

Loïc FABRÈGUES
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... est-lancee


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com